Yaël Naim, lyrique magnifique

Coucouc à vous!

Aujourd’hui, je suis fan. De Yaël Naim et de son album éponyme.

Line, ma meilleure amie, me l’a offert alors que je fredonnais sans cesse le titre-tube “New Soul”. Et quelle surprise, quel enchantement! Car avec ce disque, on entre dans la grâce. La grâce de mélopées aérées et légères mais aussi profondes et poignantes.

Mélangeant les influences, Yaël Naim, dix ans de Conservatoire de piano au compteur, nous plonge dans un degré d’émotion rarement atteint. Sa voix, son timbre clair et lumineux nous envoute et nous bouleverse. Avec des titres tels que l’intense “Lonely”, le très doux “Levater” ou même l’incroyable reprise du “Toxic” de Britney Spears, elle signe un album où tout n’est que lyrisme et beauté.

Chantant en hébreu et en anglais, parfois quelques mots en français, Yaël nous permet d’explorer un genre unique et particulier, un son qui lui est propre.

Et c’est grâce à son style unique et rare qu’elle a été nominée “Meilleur Album Musique du Monde” aux Victoires de la Musique 2008.

Gageons qu’une longue carrière se profile et espérons la voir bientôt dans les salles de concert.

Cet album, il vous le faut!

Bec et bonne écoute de votre Brunette.

Lorsque Stephenie Meyer joue avec nos nerfs…

Salut à vous tous mes petits lapins de Pâques (eh oui, c’est bientôt, autant s’y faire…)!

Tout ce que je peux vous dire, d’entrée de jeu, c’est que je suis sous le choc. Il est… 2h00 du matin et je viens de tourner la dernière page d'”Hésitation” de Stephenie Meyer, Bon, que dire… Les mots me manquent et pourtant il faut que je vous parle de ce troisième tome époustouflant où l’intensité émotionnnelle et dramatique va crescendo.

Car tout l’enjeu d'”Hésitation” est de savoir sur lequel du très sexy Edward Cullen ou du fidèle Jacob Black, Bella va arrêter son choix. Et ne croyez pas que la question soit facile à régler:

A ma droite, Edward, vampire de son état. Beau comme le jour, romantique, attentionné et tendre. Mais également dangereux et prédateur. Si elle le choisi, Bella devra renoncer à la vie humaine. A ma gauche, Jacob, loup-garou à ses heures perdues. Protecteur et amical dont l’amour passionné ne la priverait pas de son humanité. Mais également incontrôlable et impulsif.

En faisant des recherches sur le livre sur la toile, je suis tombée sur un forum qui proposait un débat sur le thème: “Qui est le plus manipulateur, Edward Cullen ou Jacob Black?”. Et en fait, là est la vrai question. Car la rivalité qui oppose les deux hommes de sa vie a tout pour rendre Bella complètement maboule. Surtout qu’en plus de ça, on n’a pas vraiment réglé le “problème Victoria” à la fin du tome 2 et la dangereuse prédatrice est toujours aussi avide de vengeance…

Voilà donc un nouveau roman passionnant et bouleversant que nous livre l’auteur qui nous avait déjà plus que ravis lors des deux premiers tomes.

Une pure merveille!

N’oubliez toutefois pas, comme moi, d’aller vous coucher!

Becs de votre Princesse Brunette.

PS: Merci à ceux qui viennent régulièrement me lire, Maman, Corinne et aussi, parfois, Allie. Vous êtes pour moi un encouragement permanant. Merci aussi à ceux qui viennent sans forcément laisser une trace de leur passage. Je vous embrasse fort

Back to Black

Bonjour à tous!

Aujourd’hui, je vais vous parler de la suite des aventures passionnées et dévastatrices de Bella Swan et Edward Cullen avec ce deuxième tome, intitulé “Tentation”.

Remarquez, il aurait pu se nomer “Détermination”, tant Bella y met d’acharnement à se détruire. Il faut dire qu’on la comprend tout de même: Edward la quitte dans les premiers chapitres sans autre forme de procès, décidant qu’il est un danger pour elle. Alors, Bella, dont l’unique dessein était de partager l’éternité d’Edward, s’emploie consciencieusement à en finir avec la vie. Du coup, c’est tout bénèf’ pour Jacob qui essaie de prendre la place du séduisant vampire dans le coeur de sa belle. Mais au vu de la propension de cette dernière à s’attirer des ennuis, tout va très rapidement prendre une tournure inextricable.

Ce deuxième tome est génial. Les personnages prennent de la profondeur, l’intrigue est pleine de rebondissements. Un regret cependant: à l’instar de Bella, on souffre du manque d’Edward. Car Edward Cullen est comme les chips au paprika: une fois qu’on y a goûté, on ne peut plus s’en passer. En ce qui me concerne, je suis devenue folle depuis que j’ai découvert la saga: je ne sors plus de chez moi, je passe mon temps à lire et relire mes passages favoris, je m’endors en m’imaginant dans les bras d’Edward, je suis… amoureuse. Gageons que le réveil sera difficile mais pour l’instant, je prolonge le rêve avec la lecture d'”Hésitation” dont j’espère vous parler bientôt.

Mille becs mes petits canards. Je vous laisse car Edward m’attend…

Votre Princesse Brunette

Thomas Dutronc, beaucoup plus qu’un “fils de”…

Chalut à vous!

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un artiste que j’ai découvert en décembre dernier (je me suis fait offrir son album pour Noël, hihi!) et dont je n’ai pas encore eu l’occasion de vous parler, faute de temps…

Il s’agit de Thomas Dutronc. Sissi, le fils de Jacques, celui qui chantait sur les p’tits chinois! Mais pas seulement. Parce que Thomas Dutronc est beaucoup plus qu’un “fils de”. Issu du jazz manouche, il a une réelle identité artistique. Songwriter inspiré, il nous offre un album festif et sans bavure.

En effet, “Comme un Manouche sans guitare” est une galette joyeuse, bon enfant et pleine d’autodérision. Monsieur Dutronc fils y fait même allusion à son illustre père sur le ton de la plaisanterie sur l’hilarant morceau “Le Houdon Jazz Bar”. Il nous livre une succession de morceau réussis et amusants. En ce qui me concerne, j’ai adoré le vécu de “J’aime plus Paris”, l’émotion des “Frites Bordel”, l’humour incisif  de “N.A.S.D.A.Q” et les accents joyeux des morceaux instrumentaux comme “Veish a no drom”.

En tout cas une bonne découverte pour moi, cet album est un bijou rien que pour ses textes magnifiques et la voix de velours du Monsieur.

Bec et bonne écoute.

Votre Princesse Brunette

L’amour insensé d’une humaine et d’un vampire….

Bonjour à tous!

Le livre dont je vais vous parler aujourd’hui n’est pas un livre comme les autres. Non. C’est LE livre.

Vous savez, lorsque, comme moi, on écrit, il y a toujours un livre qui vous enthousiasme tellement que vous vous dites que vous auriez voulu l’écrire. Et bien, “Fascination” est, pour moi, ce livre. Celui qui m’a enchantée, que dis-je, qui m’a envoûtée au point que je l’ai autant aimé (si c’est possible) que la saga Harry Potter. Premier tome de la saga “Twilight” (la “saga du désir intérdit”), il m’a boulerversée, émue à un point que je ne saurais décrire.

“Mais de quoi parle cette merveille?”, vous demandez-vous. Et bien voilà de quoi vous éclairer quelque peu, sans en dévoiler plus que nécessaire:

Bella, seize ans, quitte l’Arizona ensoleillé, plus ou moins contre son gré, pour aller vivre chez son père, qui habite une petite bourgade de l’ Etat de Washington où il semble pleuvoir chaque jour que Dieu fait. Pensant mourir d’ennui, elle fréquente le lycée de la ville et tente de s’y faire des amis… Jusqu’à ce qu’elle LE rencontre. Edward Cullen. Beau comme un jeune dieu, sexy en diable, mystérieux, ténébreux, surdoué, tout semble lui réussir. Bella en tombe immédiatement et follement amoureuse. Mais Edward est un être également torturé et insaisissable. Alors que le jeune homme l’obséde et la fascine littéralement, Bella entend de curieuses légendes qui sous-entendent que les Cullen seraient des vampires…

J’ai aimé cette histoire presque aussi intensément et déraisonnablement que Bella aime Edward, tant les sentiments qui l’animent sont communicatifs. Mon âme d’éternelle romantique a trouvé un écho formidable dans la passion dévorante et interdite de ces deux êtres.

Aussi terriblement poignant que “Roméo et Juliette”, aussi dramatique que “Les Hauts de Hurlevent”, “Fascination” est un magnifique roman d’amour et de mort. D’autant plus touchant qu’il s’inscrit dans notre époque. On vibre avec Bella et Edward.

Ecrit par Stephenie Meyer, d’abord destiné à la jeunesse puis édité en version adulte, “Twilight” (c’est son titre original) est actuellement en cours d’adaptation cinématographique. Suivi de “Tentation” (“New Moon”) et “Hésitation” (“Eclipse”), la saga n’entend pas s’arrêter là et un quatrième volet va paraître cet été en anglais sous le titre de “Breaking Dawn”. Bref, les amateurs ont encore de beaux jours de lecture avide devant eux.

Un grand merci à Allie et à sa Bibliothèque qui m’a permis de découvrir ce chef d’oeuvre.

Becs et bonne lecture. J’espère vous parler bientôt du second tome!

Votre Princesse Brunette