Bientôt de retour….

Coucouc mes p’tits chats! Je vous oublie pas, mais je suis en vacances très loin de la blogosphère….

A très bientôt!

Votre Princesse Brunette

Bientôt de retour….

Coucouc mes p’tits chats! Je vous oublie pas, mais je suis en vacances très loin de la blogosphère….

A très bientôt!

Votre Princesse Brunette

Francis Cabrel: sa chanson a du piquant

Coucouc à vous!

Hé oui, on est déjà le 1 juin. Et il ne fait toujours pas beau (sauf si vous habitez au Zimbabwé). Toujours est-il qu’il y a du soleil dans mon petit appartement sous les toits. Et ceci, grâce au nouveau disque de Francis Cabrel, le très bien nommé “Des roses et des orties”.

Pour tout vous dire, même si j’aime beaucoup Cabrel, je ne suis pas vraiment une inconditionnelle. Et pourtant. J’ai eu un tel coup de foudre pour son dernier CD que je l’écoute en boucle sur ma chaîne hi-fi et dans les écouteurs de mon ipod.

Car “Des roses et des orties” est un petit bijou de poésie inclassable. Sans vraiment trancher avec le style des précédents albums du Monsieur, il est constamment renouveau et innovation. A tel point qu’on prend un malin plaisir à se le passer et le repasser.

Ici, il n’y a rien a jeter. Tous les titres sont des invitations au voyage. Du tube “La robe et l’échelle” à l’adaptation française de J.-J. Cale, “Madame n’aime pas” en passant par l’entraînant “Des hommes pareils ” et le triste et émouvant “Le Cygne Blanc”, on enchaîne entre le magnifique et le troublant.

En définitive, je vous conseille vivement cet album flamboyant. Une pure merveille.

Becs de Princesse Brunette