Quand les poules auront des dents et que les pêches seront plates….

Ce post, attention, c’est sérieux, aurait aussi bien pu s’intituler “Quand les poules auront des dents et que le fromage sera vert”. Mais bon. En même temps, ça n’est pas le cas.
Parce que, oui Madame, oui Monsieur, on va parler nourriture et nouveaux aliments aujourd’hui.
Car figurez-vous qu’outre le fait que je sois une grande consommatrice de raisin sans pépins (oh! Sacrilège! hurleront les puristes), j’aime bien découvrir de nouveaux aliments et de nouvelles saveurs. C’est mon côté curieux, peut-être, mais gourmand surtout.
Donc voilà: j’ai découvert les pêches plates l’année dernière par une amie qui en avait amené au travail. “Elles ont un goût de pêche beaucoup plus prononcé!” m’a-t-elle assuré. En tout cas, j’ai été immédiatement séduite pas le design de l’objet. Depuis, je suis une fervente convaincue. Même si elles sont un peu plus chères que les autres.
Et puis, j’ai dégusté, au Spar, le supermarché de mon quartier, du gouda au wasabi. C’est tout d’abord sa couleur verte qui m’a attirée. Mais le goût est loin d’être décevant.
La question du jour est la suivante: pourrais-je vivre sans pêches plates et sans gouda vert? La réponse étant: évidemment, mais ça serait un peu plus triste, un peu moins fou.
Alors privilégions les nouveaux aliments, donnons-leur une chance de nous surprendre, de nous convaincre, de nous ravir.
Voilà. C’est tout pour aujourd’hui.