Henning Mankell: “L’Homme qui souriait”

Bon, ben ce n’est un secret pour personne, actuellement, je suis dans ma phase “Suède”. Et la littérature n’y échappe pas.
Cela faisait déjà un moment que j’avais envie de découvrir l’auteur Henning Mankell, dont les enquêtes du commissaire Wallander figurent désormais parmi les classiques du polar à la sauce scandinave. C’est ainsi que, lorsque j’ai découvert que l’Homme possédait plusieurs romans du monsieur (pas tous en français, mais l’Homme est un extraterrestre, ne l’oublions pas), je me suis appropriée cet “Homme qui souriait” avec curiosité et impatience d’en découvrir plus.
Le roman, comme bon nombres d’ouvrages de Mankell, met donc en scène Kurt Wallander, commissaire de police dans la petite ville suédoise d’Ystad, que l’on trouve poursuivi par ses démons alors qu’un vieil avocat et son fils sont tous deux assassinés dans d’étranges conditions. Si la mort du premier a été soigneusement dissimulée en accident, celle du second a été d’une brutalité sans conteste. Or, il se trouve que le fils était une connaissance de Wallander et que, peu de temps auparavant, il lui avait demandé son aide. Voilà de quoi motiver le brillant commissaire à résoudre cette enquête touffue derrière laquelle se profile un homme étrange et inquiétant. L’homme qui souriait.
En ce qui me concerne, j’ai aimé ce livre. Sans l’adorer. Mais je l’ai vraiment aimé. Les brumes de Scanie, le froid du début de l’hiver suédois, l’ombre aux briques rouges du château de Farnholm, inquiétant, la psychologie des personnages, les réunions de ce groupe de policiers rudes mais attachants, les démons du héros qui se demande sans cesse pourquoi il reste dans la police.Tout cela crée une atmosphère très particulière où l’on a sans cesse l’impression que la rupture est proche. Même si l’intrigue stagne un peu, cette langueur est comme le gel qui engourdit tout dans les alentours d’Ystad.
Un bon roman. A conseiller. Et puis, c’est de saison, non?

L’univers de Planète

Une fois n’étant pas coutume, je vais faire ici un peu de presque auto-promo. Plus exactement, je vais vous parler de la boutique en ligne de ma maman. Parce que j’adore ce qu’elle fait et aussi parce que ça commence à marcher pas mal fort pour elle.
Voilà en effet déjà quelques années que son blog, L’atelier de Planète, est la vitrine de son imagination et de sa créativité prometteuses. De ses toiles, qui remportent un franc succès, à ses Minouches, qui n’ont vu le jour qu’assez récemment, l’univers de Planète regorge de teintes et de textures produites par des techniques généralement autodidactes. Car Planète est, et a toujours été, une bidouilleuse-bricoleuse. Une fée de la couleur et de la matière.
Aujourd’hui, alors qu’elle prépare une exposition de peinture pour l’année prochaine, elle continue de décliner ses Minouches, de petites bonnesfemmes rigolotes, dans divers types d’accessoires aux couleurs gaies et fémininissimes comme des colliers, des porte-clés, des carnets ou des porte-cartes.
Tissus, perles, rubans sont autant de matériaux qu’elle utilise pour personnaliser chaque création qui, évidemment, n’existe qu’en un seul exemplaire.
Alors, si vous n’avez pas encore trouvé votre cadeau de Noël ou si, tout simplement, vous souhaitez vous gâter, allez donc faire un tour sur sa boutique chez A little market!
En attendant, voici quelques images, pour vous faire envie!

La Suède, c’est aussi ça!

Allez, on ne va pas se priver de quelques petits clichés sur le pays qui a vu naître IKEA et H&M! Voici donc ce qui fait le bonheur des touristes au pays du Père Noël!

Les Moomins:

La célèbre famille troll est partout à Stockholm! Si bien que les peluches et autres gadgets à son effigie est un must-have!

Les gnomes:

Vous en verrez de toutes sortes mais toujours très beaux (et très chers! Hé oui! La Suède, c’est pas bon marché!)

Nils Olgersson et les Oies Sauvages:

Outre le fait d’avoir inspiré un dessin animé, ce très beau conte a également laissé sa marque sur les billets de vingt couronnes.

Les sabots:

Ils se déclinent dans toutes les couleurs et toutes les sortes!

Les boulettes de viande:

Au moins aussi bonnes que chez IKEA et apprêtées de leurs inséparables airelles, elles sont délicieuses!

Les rennes:

Sympathiques et originaux, ils sont omniprésents…

Les Vikings:

Leur héritage est toujours bien présent!

L’inspecteur Wallander:

Impossible de partir pour la Suède sans un livre d’Henning Mankell dans la valise!

Hej hej Stockholm!

Pour les trente ans de l’Homme, votre Brunette et son chéri sont partis pour un petit week-end en amoureux à Stockholm. Et quelle ville merveilleuse! La fraîcheur des températures n’ayant d’égal que la gentillesse des Suédois, nous avons passé de chaleureux moments au pays du Père Noël. De Gamla Stan, la vieille ville aux ruelles pleines de charme, au parc Skansen, qui reproduit des habitations et lieux typiquement suédois, en passant par le musée Vasa, Stockholm la colorée nous a offert ses merveilles avec la générosité qui la caractérise. Ce fut pour moi un pur enchantement que ce voyage chez les descendants des Vikings. Possédant un artisanat riche et foisonnant et une culture originale qui lui est propre, la Suède nous a entraînés hors des sentiers battus sur les traces des lutins et des trolls, des rênes et des traditions de Noël, des maisons rouges et blanches, de l’inspecteur Wallander et de Moomin… Un pur régal!
Voici quelques photos….