“Une place à prendre” de J.K. Rowling

Alors voilà: il y a eu Harry Potter. On a aimé, on a adoré, on en a même redemandé. C’est pour ça que, lorsqu’on a su, lorsqu’on a entendu parler de ce nouveau roman de l’auteur-prodige J.K. Rowling, on s’est bien congratulé.

L’écrivain qui a donné vie au plus célèbre des magiciens nous livre, avec “Une place à prendre”, une fresque humaine grinçante et déglinguée où elle nous dépeint l’existence d’une poignée de villageois qui n’ont rien d’irréductible.

En effet, dans la paisible bourgade de Pagford, en Angleterre, un membre du conseil paroissial meurt de mort violente. Et, en gros, l’auteur nous raconte en 670 pages (eh oui, on ne se refait pas, hein!) comment cet événement va influencer la vie du village et de ses habitants.

Et 670 pages, c’est long. Très long. Trop long. A tel point que je n’en suis honnêtement pas venue à bout! Et que j’ai tout simplement laissé tomber cette lecture à la page… 140! Eh oui, je sais: je suis une petite joueuse! Mais en même temps, cette intrigue terne et grise ne m’a à aucun moment séduite. Pas un personnage n’a réussi à me donner envie de poursuivre et l’histoire…. et bien, disons-le carrément: il ne se passe rien! En tout cas rien d’intéressant!

Je suis allée sur des forums où j’ai lu qu’il fallait s’accrocher et que vers le milieu (environs à la page 300, donc) ça devenait vraiment bien. Pour ma part, en 300 pages, je lis un autre livre en entier! Et je pars du principe qu’il y a trop de livres bien et trop peu de temps pour s’enquiquiner avec un livre ennuyeux. Car c’est bien le mot: ce livre est d’un ennui mortel!

Alors si vous cherchiez un cadeau de Noël, passez votre chemin! Rabattez-vous plutôt sur le croquignolet “Cinquantes nuances de Grey” dont je vous parlerai très bientôt! Car voilà un livre qui fait bien plaisir (c’est rien de le dire!).

Bon Nowël à vous et à très vite!