Des nouvelles (fraîches) d’Anthéa et Julien

Alors que j’écris les dernières pages d'”Anthéa Minkowski et l’affaire du violon de Dante”, je souhaitais vous informer que, dans quelques jours, vous pourrez en découvrir sur ce blog la nouvelle couverture qui devrait être prête dans moins de deux semaines!

Si tout roule, cet automne, vous allez pouvoir lire la suite des aventures des deux héros que vous avez eu du plaisir à suivre dans le tome 1, “Anthéa Minkowski contre Julien Ambord”.

D’ores et déjà, je vous promets plus de suspense, plus de secrets et…. un road trip à travers Vienne, la capitale autrichienne!

Alors à très vite pour plus d’infos!

“Moi moche et méchant 2”

Moi-Moche-et-Mechant-2 moi-moche-et-mechant-2-le-3-juillet-2013 moi-moche-et-méchant-2-annonce arton19100

 

Je les aimeeeeeeeeeeeuuuuuuuh, les Minions! C’est pour ça que je vous en ai mis tout plein en début d’article. Parce qu’ils sont trop trop trop!!!

Bon, soyons sérieux! C’est vrai qu’on les voit partout en ce moment les Minions. Véritables stars du film “Moi, moche et méchant”, ils sont de retour cet été dans “Moi, moche et méchant 2”.

Et franchement, c’est un come back réussi. Ils sont trognons, ils sont kawaï, ils sont drôôôôôôôles! Ils portent littéralement le film qui n’a déjà pas vraiment besoin de ça pour plaire.

Le pitch est le suivant: ayant adopté Margaux, Edith et Agnès, Gru a laissé tombé sa carrière de gros méchant au profit d’une vie de papa bien rangée. C’est compter sans Lucy, pétillante espionne qui déboule dans sa vie pour lui imposer plus que lui proposer de l’aider à retrouver un mystérieux sérum très dangereux dérobé dans un laboratoire secret. Pas forcément très partant au départ, Gru va être enrôlé malgré lui, entraînant à sa suite dans l’aventure ses trois filles et son armée de Minions.

Bref, le film est franchement hilarant. Ça faisait même longtemps que je n’avais pas autant apprécié un film d’animation. Les gags s’enchaînent à un rythme effréné et l’histoire est franchement amusante. Quand aux Minions…. Bon, vous avez compris!

Allez, on y court, on y trotte, on y conduit! En plus, par cette chaleur, c’est le bonheur d’être dans une salle climatisée!

Bon début de semaine à vous!

“Découvrez les huiles essentielles” de Danièle Festy

Decouvrez_les_huiles_essentielles_large

 

Bon, ben voui, je ne vous le cache pas, je suis en pleine période de recherche d’harmonie, de quête de bien-être et de poursuite de la zénitude. Dans ce contexte compliqué de vie intérieure, je arpente les magasins qui vendent du bio et des produits naturels, j’expérimente de nouvelles thérapies et soins du corps et je hante littéralement le magasin Nature et Découverte.

Crise de la bientôt quarantaine? Peut-être…. ou pas. Anyway, j’ai eu envie de m’intéresser aux huiles essentielles. D’abord parce que plusieurs personnes autour de moi m’en ont dit le plus grand bien. Ensuite parce que, en ouvrant l’oeil et en regardant par-ci par-là, je me suis dit que ça semblait bien efficace et intéressant comme méthode de soin.

Vous le savez, je suis infirmière. Urgentiste qui plus est. Ce qui, généralement, se marie assez mal avec les médecines dites alternatives. Mais bon, je m’y mets. Gentiment. Je m’intéresse, je me documente et j’apprends.

Or, en ce qui concerne les huiles essentielles, je suis une vraie béotienne. Comment les utiliser, les manipuler, les potentialiser…. Ou plutôt j’étais une béotienne. Car j’ai découvert l’ouvrage de Danièle Festy, pharmacienne, intitulé “Découvrez les huiles essentielles”.

Ce coffret, réunissant un DVD d’1H30 et un livre, “100 réflexes aromathérapie”, m’a permis de m’initier en peu de temps et, sans devenir une experte, de connaître le sujet de façon assez complète pour pouvoir en faire un usage personnel adéquat et sans risque.

Le DVD est très très très bien fait et intéressant. Il vous propose de faire face aux situations les plus courantes du quotidien requérant l’usage d’huiles essentielles. Achat, préparation, diffusion, conservation, vous saurez tout en un tournemain.

Quand au livre, c’est une vraie bible d’aromathérapie, présentant un indexe détaillé des diverses utilisations de chaque huile mais également proposant un choix d’huiles pour divers problèmes de santé, sur le modèle des dictionnaires bilingues.

Bref, c’est sérieux, c’est intéressant et c’est présenté de façon simple et complète. Du pur bonheur!

Essayez les sandales de réflexologie de chez Nature et Découverte

zoom-343146-sandales-de-reflexologie-avec-aimant-t38

 

C’est un fait: je suis fanatique de réflexologie! Fervente convaincue de cette méthode qui soigne les diverses parties du corps par pression sur certaines zones réflexes des pieds où chaque organe est représenté, je bénéficie des soins d’une réflexologue depuis de nombreuses années et cela de façon régulière. Tout simplement parce que je trouve que quand on me masse les pieds, c’est comme si on m’avait massé tout le corps. Et j’ai pu observer les bienfait de ces techniques au cours des ans.

Or voilà: pour une séance de réflexologie, il faut du temps, une certaine mise en condition, un temps de repos après et agenda en phase avec celui de ma thérapeute, divers critères qui ne sont pas toujours coordonnés.

Donc, pour un petit peu plus de zénitude et de bien-être au quotidien, j’ai opté pour ces sandales munies de points de pressions vendues chez Nature et Découverte. Se déclinant en plusieurs pointures, elles s’adaptent sans peine à la taille de chaque pied.

Au début, j’ai eu une certaine difficulté à les supporter, car c’était assez douloureux. Quelques pas pour aller à la cuisine et hop je les retirais. Maintenant, mes pieds s’étant accoutumés, je peux marcher avec cinq-dix minutes. Bon, ok, on n’est pas encore arrivé au quart d’heure-vingt minutes que préconisait le vendeur de chez Nature et Découverte.

Mais bon. Mon pied est beaucoup plus souple et je sens leur efficacité après les avoir portées un moment. J’ai moins de points de tensions au niveau plantaire. Et je dois dire qu’il est beaucoup plus pratique pour moi de porter ces sandales que de prendre du temps pour me masser les pieds.

Convaincue, donc, la fille!

Bref, si vous aimez la réflexo, il vous les faut!

Bon week-end!

Les coffrets Bien-être express de Nature et Découverte

2-15140290-1Le gros gros kiff du jour, c’est ces deux coffrets bien-être achetés hier chez Nature et Découverte: intitulés “Bien-être express” et “Halte aux bobos”, ils sont aussi facilement transportables dans votre sac à main qu’extrêmement utiles. En plus, le packaging est beau et sent bon le cuir.

Le premier, donc, celui sur la photo, contient 5 roll-on à base d’huiles essentielles qui s’intitulent “esprit clair”, “sommeil paisible”, “anti-stress”, “se ressourcer” et “vitalité”. Toujours planqué dans vos affaires, ils vous dépanneront en toute situation. Le coffret est petit et prend peu de place. Vous appliquez le roll-on à l’intérieur des poignets, sur le front et dans la nuque et hop, le tour est joué!

Deuxième coffret, “Halte aux bobos” et tout aussi utile. Il vous aidera avec son “pare-bleus”, “petits bobos”, “tête fraîche”, “oustomoustic” et “mal des transports”

Voili voilou: c’est sympa, pratique et malin! Seul côté obscur de la force: leur prix n’est pas mini! Comptez 40.- francs suisses pour un coffret. Mais, bon, c’est du bon matos, alors on ne se prive pas, hein!

 

“Mon cahier Weight Watchers” de Diglee et Sioux Berger

9782501084277FS

 

Sous intitulé “Astuces pour gourmandes au bord de la crise de nerfs!”, ce cahier est bien malin. Rédigé par la journaliste Sioux Berger et illustré par Diglee, il vous présente trente situation de crise concrètes comme:”J’aime pas le sport”, “J’ai toujours faim”, “Je n’aime pas les légumes” dans lesquelles les filles qui ont déjà fait un régime dans leur vie se reconnaîtront forcément.

Etant moi-même chroniquement à la diète et passée par toutes sortes de phases parfois bien loufoques, j’ai eu beaucoup de plaisir à parcourir ces pages pleines de petites astuces. Croyez-moi, même si vous croyez tout savoir sur les régimes, vous apprendrez forcément un ou deux trucs bien intéressants dans cet ouvrage.

Et bien qu’il soit destiné à accompagner la méthode Weight Watchers, je pense qu’il peut être utile même à ceux qui ne suivent pas le célèbre régime mais veulent perdre du poids ou simplement se maintenir en forme.

Les textes sont intéressant mais aussi très drôles et les dessins… et bien, c’est du Diglee, donc de toute beauté!

Bref, vous allez vous reconnaître, c’est obligé! Allez! Et si on se remettait en forme?

“La petite fille de ses rêves” de Donna Leon

72106238Intéressant personnage que ce commissaire Brunetti. Un héros à l’échelle humaine, en fait.   Glissant au fil des pages d’un roman que j’ai tout d’abord trouvé trop statique, je m’aperçois à la seconde lecture qu’il est une vraie bouffée d’air frais. Un personnage sensible et attachant.

Mais commençons par le commencement. Je n’avais jamais lu de Donna Leon auparavant (bien qu’on me l’ait chaudement recommandé). J’ai donc voulu commencer par une des enquêtes de son célèbre commissaire, personnage phare de son oeuvre. Mon choix s’est donc arrêté sur un livre sorti en format poche, “La petite fille de ses rêves”.

Ce roman, qui se passe à Venise, comme presque toutes les aventures de Brunetti, raconte comment celui-ci découvre le corps d’une enfant de onze ans flottant dans le Grand Canal. Elle est blonde et virginale pourtant on retrouve une alliance en or dans son vagin et une montre dans sa culotte. La petite fille va hanter l’esprit de Brunetti plus l’enquête avance et plonger le commissaire dans le milieu des Roms qui vivent aux abords de la ville.

J’ai commencé ce roman un peu avant d’aller à Venise et il m’a profondément ennuyée, à tel point que je l’ai laissé tomber avant la page 100. Et puis, au retour de notre voyage dans la cité des Doges, j’ai eu envie de le reprendre. Et là, ça a été la révélation: j’ai glissé avec un bonheur immodéré au fil des pages, comme les gondoles vénitiennes flottent sur les canaux de la Sérénissime: avec aisance, nostalgie et une certaine reconnaissance pour l’auteur de me faire revivre ce voyage au gré des pas de Brunetti. J’ai aimé le côté humain et tranquille de ces personnages qui semblent se balancer au fil du temps. Rien ne presse. Prendre le temps de vivre et de respirer l’air vénitien. Saisir l’occasion de se remplir de la splendeur de la ville qui est un personnage à part entière. Et puis ce réalisme désabusé quand à la situation politico-sociale en Italie….

Un très beau roman, bien écrit, apaisant. De ceux qui donnent envie de poursuivre dans la découverte de leur auteur, assurément!

 

“Little french songs”, nouvel album de Carla Bruni

little-french-songsJ’ai longtemps hésité à parler de cet album. Pour la simple et bonne raison que je ne veux pas exprimer d’opinions politique sur ce blog. Et que parler de Carla Bruni et de son dernier album, c’est inévitablement transgresser cette règle.

Je vais donc essayer de rester le plus neutre possible quand à cet aspect de l’artiste et me concentrer sur les qualités de l’album. Car il en a des qualités, cet album. Indéniablement! Et que ça commence quand même à bien faire que tout le monde s’acharne sur cette pauvre Carla qui a quand même bien du talent.

J’aime toujours sa voix au timbre si plaisant, ses qualités d’auteur-compositeur car j’apprécie ses textes drôles et mordants, ses mélodies qui s’étirent comme un après-midi gorgé de soleil. Je l’aime car malgré tout ce qu’ont dit ses détracteurs, elle a su rester elle-même, avec cette grâce et cette sérénité qui la caractérise.

L’album s’en ressent. Il est beau, calme, harmonieux. Un petit coin de paradis.

Une belle réussite, donc.

 

“Monster University”, dernier film des studios Pixar

monsters_university_2013-wideAssurément, “Monster University” n’est pas un film culte. De même qu’il n’est pas aussi drôle que son prédécesseur “Monstre et Compagnie”. Mais il revisite le mythe universitaire américain avec justesse à coup de bons gros clichés souvent encore bien réels. De même, il sait sans hésitation rire de cette institution qui se prend souvent bien trop au sérieux.

L’histoire et celle de Mike Razowsky et de son ami Sulli, les protagonistes de “Monstres et Compagnie”. On les retrouve dans leurs jeunes années où ils rêvaient d’effrayer les enfants pour devenir les meilleures Terreurs. Mais, ayant tous les deux une technique différente pour y parvenir, ils vont finalement se faire licencier de leur programme universitaire. Leur seule chance pour le réintégrer et réaliser leur rêve? Gagner les Jeux des Terreurs, ce qui va s’avérer être le plus gros défi de leur existence.

“Monster University” réserve une ou deux jolies surprises au niveau du scénario qui vous feront passer un chouette moment. N’en attendez pas plus, c’est déjà pas mal!

Ah! Et un très très bon point pour le court métrage avec les parapluies qui précède le film. Du grand Pixar!

 

“Man of steel”, un film de Zack Snyder

Man-of-Steel_01_877189419

 

Wow wow wow! Qu’est-il arrivé à Clark Kent, le journaliste lunetteux qui s’embrouille les pinceaux devant Lois Lane et qui craint plus que tout la cryptonite???

Telle est la question que se poseront à coup sûr les quarantenaires qui ont encore en mémoire la version de 1978 dans laquelle Superman regardait à travers les vêtement de sa chérie avec ses yeux rayons-laser.

Car la version 2013 est… pour le moins…. éloignée de celle d’origine. Allée le voir avec un groupe d’amis, j’ai été plutôt charmée par le début, mais l’histoire devient vite du grand grand n’importe quoi. Pour se finir par une heure presque et demie de carnage destructeur où notre chère planète en prend pour son grade. Et une heure et demie de boum boum boum, de batailles stériles et de guerres sans fin, c’est long. C’est très long, croyez-moi!

Bref, on donnera à “Man of steel” la palme du film le plus improbable et le plus creux de l’année, de la décennie, de l’histoire du cinéma. Si vous n’êtes pas encore découragé par ce billet et que vous avez du temps à perdre, allez-y pour l’acteur Henry Cavill qui, à défaut de savoir jouer la comédie est terriblement sexy.