Dialog in Dunkeln, une expérience unique à Vienne

aveugle_m

Samedi, votre Brunette, l’Homme et deux amis sont allés tenter une expérience vraiment unique avec le collectif Dialog in Dunkeln. Le principe: durant une heure, vous effectuez un parcours dans le noir total, guidés par un aveugle. Vous avez donc soixante minutes pour vous mettre dans la peau d’un non-voyant dans diverses situations de la vie courante (et moins courante). Mais, pour ne pas briser le suspense, je ne vous en dirai pas plus.

Pas plus sinon que c’est une expérience aussi stressante qu’extraordinaire et bouleversante. On se rend compte encore plus viscéralement du besoin quasi vital de voir afin d’appréhender son environnement.

Guidés uniquement par la voix de votre guide aveugle qui, lui, est parfaitement à son aise dans cet environnement, vous allez expérimenter des sensations aussi intenses qu’uniques.

Bref, un très beau moment dont je me souviendrai longtemps.

Pour les détails techniques:

-l’entrée, à Vienne, coûte 17€ par personne

-l’adresse est à la Schottenschtift, Freyung 6, dans le Premier District

– les visites sont sur réservation au numéro de téléphone: 01 / 890 60 60

– les visites sont en allemand ou en anglais. Il est possible, en réservant assez tôt, d’obtenir des visites en français, espagnol ou hongrois.

– pour de plus ample informations, visitez leur site internet

Voilà! Je vous souhaite beaucoup de plaisir et d’émotion avec Dialog in Dunkeln

“Central Park” de Guillaume Musso

CVT_Central-Park_5496

Bon, je dois vous l’avouer, j’ai pris une sacrée claque dans la figure avec ce livre! En fait, c’était le tout premier Musso que je lisais et que, je vous ne vous le cacherai pas, j’avais d’énooooooooormes à priori sur cet auteur. Car, bien qu’étant l’auteur français le plus lu, on le compare très (trop?) souvent à Marc Lévy et que Marc Lévy est un auteur avec qui, excusez-moi, et bien ça n’est juste pas possible. Mais revenons-en à “Central Park” plutôt.

“Central Park”, donc, nous conte comme Alice, jeune flic de la Crim parisienne, se réveille un matin d’automne sur un banc de Central Park, menottée à un inconnu. Elle ne sait pas comment elle est arrivée là. Son chemisier est taché de sang et elle porte une arme qui n’est pas la sienne et dans laquelle il manque une balle. L’inconnu, Gabriel, est américain et pianiste de jazz. Le soir précédent, il donnait un concert dans un club de Dublin. Lui non plus ne se souvient de rien. Mais tous les deux n’ont ni papiers d’identité, ni argent, ni téléphone portable. Ils vont devoir, un peu malgré eux, faire équipe pour tenter de savoir ce qui s’est passé.

Franchement, ce livre se dévore! Le suspense est ahurissant, l’écriture fort plaisante et les personnages intrigants et attachants. J’ai aimé, que dis-je, j’ai adoré cette quête à bout de souffle d’une vérité qui nous mène à un dénouement des plus inattendus et des plus subtilement orchestré. Bref, du grand art!

Jetez-vous dessus car ce livre tient toutes ses promesses!

Bonne lecture!

“Charlie”, premier album éponyme de la chanteuse Charlie

charlie

Etonnant, parfois, les découvertes fortuites que l’on fait au hasard d’un shopping sur iTunes. En effet, il y a peu, le portail musical d’Apple me proposait de découvrir le premier album de la chanteuse Charlie, sorti en 2009.

Premier album qui porte tout simplement son prénom et, pourtant, déjà toute une promesse. Car j’y ai découvert une chanteuse sensible (et sensée), un peu à la Rose (pour la beauté des textes) avec une très très très jolie voix qui rappelle un peu celle de Marie Cherrier tout en restant très personnelle.

Un premier album, donc, beau et lumineux comme cette jeune artiste pleine de talent qui m’a enchantée avec des titres comme “Ema”, “Le Sapin”, “Les amoureux de passage” ou encore le sublime “Angel”. Des titres qui font se balancer les hanches et se trémousser les pieds.

On saluera, enfin, une pochette rudement esthétique et féérique.

La demoiselle a sorti, il y a quelques mois, un nouvel album intitulé “Les fleurs sauvages” sous la houlette de Da Silva que j’ai trouvé, en y jetant une oreille furtive, bien moins intéressant.

Quoi qu’il en soit, ce premier album de Charlie est une petite pépite qui colle à merveille avec l’été!

Alors bonne écoute!

“Ultraviolence”, nouvel album de Lana Del Rey

8dda5e1b

Une belle journée d’été à 28 degrés Celsius. Et comme l’impression entêtante que ce nouvel opus de Lana Del Rey va hanter une saison qui s’annonce très très chaude. D’abord, parce que plus cette artiste évolue, plus elle se bonifie, indubitablement.

“Ultraviolence”, donc, a ce côté obsédant de mélodies mélancoliques tout en envolées lyriques mais teintées d’un je ne sais quoi de pas très sain d’esprit. Du bizarroïde mais totalement addictif premier single “West Coast”, en passant par le titre éponyme “Ultraviolence”, qui ne vous lâchera plus après quelques écoutes, au languissant “Money Power Glory” et au magnifiquement rétro “The Other Woman”, cet album sonne comme une comète venant illuminer le ciel de cet été. Beau, fort et émouvant. A ne pas manquer!

WAMP/ Vienna Design Markt- marché des créateurs à Vienne

Ça y est! C’est le premier jour d’un été qui, cette année, ne s’est heureusement pas fait attendre! Et, pour célébrer cette date symbolique, quoi de mieux que de fêter la musique à l’Institut français dès 16H00 ou de faire du shopping au marché des créateurs à Museumsquartier?

En ce qui me concerne, et comme nos amis français nous ont mis la pâtée au foot hier soir, je n’irai pas trop les côtoyer aujourd’hui. J’ai donc opté pour le marché du design dont je vous parlais plus haut.

Et j’y ai fait plein de belles découvertes. Que ça soit les cirés de pluie vintage de Feenfrech ou les bijoux et accessoires hongrois Eosine en passant par plein d’autres créateurs originaux ou des spécialités culinaires à déguster…… mmmmmmmm….. quelle belle journée!

IMG_4805 IMG_4808 IMG_4807