“750 grammes, les recettes cultes”

750g_les_recettes_cultes

Aloha! Voici le bon plus qui mijote dans la marmite!

Vous aimez cuisinez et vous avez une connexion internet? Vous connaissez forcément le site de 750 grammes. Si en plus vous êtes parmi les petits fous chanceux qui ont une télé, vous connaissez également Chef Christophe et Chef Damien! Et ben là, rendez-vous compte, vous avez entre vos mains un livre (culte) qui combine les deux! Alors? Elle est pas belle, la vie?

Bon, ceci mis à part, ce livre est vraiment culte. D’abord parce qu’il recense une foultitude de recettes du classique au basique en prenant un virage sauvage dans le non conventionnel. C’est un peu comme une encyclopédie des recettes à connaître absolument (donc cultes, vous suivez?) avec un truc en plus. Ou plusieurs tien!

Parce que les recettes sont certifiées testées et améliorées par les deux chefs précités. Ensuite parce qu’il y a plein de petites astuces pour que votre plat soit une réussite. Et puis les photos font envie, ce qui, ne nous mentons pas, est essentiel dans un livre de cuisine. Et on vous conseille à chaque fois un vin qui va avec votre plat. Sans oublier que sur chaque recette, un QR code vous redirige vers la page sur internet.

Bref, c’est, je pense, à ce jour, et incontestablement, mon livre de recettes préféré!

Et vous? Vous cuisinez quoi ce soir?

“Shaun the Sheep”, un film des Studios Aardman

shaun_chase_quad_uk-release-date-1Quelle petite merveille d’humour british, tendre, drôle et intelligent que ce film sur l’un des personnages les plus célèbres du Studio Aardman (déjà à l’origine de Wallace & Gromit et de Chicken Run).

En effet, Shaun le Mouton est l’une des figures emblématiques du célèbre studio qui met en scène des personnages en pâte à modeler. Déjà habitué au petit écran par le biais de courts métrages drôles et touchants, Shaun le Mouton fait son cinéma pour la première fois dans le rôle principal.

L’histoire? Un troupeau de moutons s’ennuie sec à la ferme. Le fermier n’a plus son enthousiasme de jeunesse, le chien de troupeau est grincheux, les cochons moqueurs, bref, le coeur n’y est plus pour personne. C’est alors que Shaun décide de mettre un peu de piment dans tout ça. Le résultat est plutôt inattendu: perdus dans la Grande Ville, un fermier amnésique, un chien de troupeau désemparé et une cohorte de moutons en folie se retrouvent avec, à leurs trousses, un responsable de fourrière démoniaque. Vont-ils pouvoir retrouver leur tranquillité et…. leur ferme?

Ce film vous fera rire, sourire, rire aux éclats et vous tirera même une petite larme à l’occasion. Idéal pour petits et grands, plein d’allusions à la vie de notre époque, c’est un pur moment de bonheur. Pour se rappeler, enfin, de l’essentiel.

A voir absolument!

 

“Comment j’ai décroché du sucre” de Charlotte Debeugny

519rghwojkl-_sy344_bo1204203200_

Voilà un petit livre bien bien intéressant! En effet, “Comment j’ai décroché du sucre” de Charlotte Debeugny vous propose, en changeant un peu vos comportements alimentaires, de vous débarrasser des fringales, des coups de fatigue et des problèmes de santé liés à la consommation de sucre.

Intéressant et plein d’astuces, gageons que, même si vous êtes très calé en nutrition, cet ouvrage vous apprendra quand même quelques trucs.

Très joliment illustré, plein d’exemples pratiques et d’astuces, “Comment j’ai décroché du sucre” se lit d’une traite avec, au final, la sensation de pouvoir améliorer un peu son quotidien.

Alors, les bonnes résolutions, pour vous, c’est quand?

“Ne plus être fatigué, c’est malin”, d’Alexandra Chopard

41sBLYiywCL._SY344_BO1,204,203,200_

Je vous en avais déjà parlé, de la collection “C’est malin”! Car elle réunit tout un tas de petites pépites de livres pour améliorer notre quotidien. Or, dans la famille “C’est malin”, j’appelle le livre d’Alexandra Chopard intitulé “Ne plus être fatigué, c’est malin”.

Alexandra Chopard est pharmacienne. Elle attaque donc le problème de la fatigue chronique sous un angle pharmacologique. Mais pas seulement. En effet, ce petit livre diablement intéressant, parle de la fatigue sous toutes ses formes, qu’elle soit liée à un épuisement personnel ou professionnel, à une pathologie ou à une mauvaise alimentation.

L’auteur y propose des solutions en médecines douces mais aussi en nutrition ou en amélioration des biorythmes. Et passe en revue les principales maladies liées à la fatigue.

Bref, j’y ai appris plein plein de choses, allant de petits trucs aux grandes stratégies, pour tenter de faire face à ce vaste problème qui concerne beaucoup de gens. Et, quelle que soit l’origine de votre fatigue, je vous parie que vous trouverez des éléments de réponse pour la combattre dans ce recueil qui se lit d’une traite!

Vous allez l’adorer!

“Beau parleur” de Jesse Kellerman

9782848931241

Si vous suivez ce blog régulièrement, vous n’ignorez pas que Jesse Kellerman est l’un des mes auteurs favoris. Parce qu’à chacun de ses romans, le suspense y est aussi insoutenable que les personnages sont souvent retors, machiavéliques et que ses héros sont généralement malchanceux dans une proportion extrême. C’est à nouveau là la recette de ce génial “Beau parleur”, troisième roman de l’auteur après “Les visages” et “Jusqu’à la folie”.

L’histoire démarre sur la vie de Joseph Geist. Etudiant en philosophie à Harward, peu fortuné voire carrément fauché, fraîchement largué de chez sa petite amie qui l’a, sans autre forme de procès, jeté à la rue, Joseph ne peut pas vraiment dire que sa carrière universitaire soit plus valorisante: Englué dans une thèse qui patine depuis des siècles, Joseph se demande comment il va pouvoir remettre le pied à l’étrier de sa vie, lorsqu’une aubaine se présente. En effet, il se fait engager par une vieille dame, charmante, érudite et fortunée pour des heures de conversations à domicile. Mieux: celle-ci lui propose de l’héberger dans sa belle maison. Lorsque Joseph accepte son offre, il ignore qu’il signe pour une véritable descente aux enfers. La sienne.

Je dois vous avouer que, pour une fois, j’ai eu beaucoup de peine à démarrer la lecture de ce livre. Je l’ai commencé, puis abandonné, puis repris. L’auteur s’autorise moult détours et digressions sur le passé du héros, ceci enveloppé dans nombre de réflexions philosophiques qui sont, il faut le dire, un peu lourdes. Le début, bien que toujours aussi bien écrit, patine franchement. Mais, dès le milieu du bouquin à peu près, vos doigts vont serrer ce livre si fort que la marque de vos doigts va rester imprimée sur la couverture tant le suspense est haletant. Machiavel lui-même n’aurait pas pu écrire un livre aussi terriblement bien emmené. A tel point que vous n’en ressortirez pas tout à fait le même.

Bref, ne vous découragez pas si vous êtes dedans et que vous vous demandez où l’auteur veut en venir. Et si vous hésitiez à l’acquérir, je vous encourage vivement à le faire.

Bonne lecture!