Anna Sam: n’est pas caissière qui veut!

Coucouc à vous mes p’tits chatons!
Aujourd’hui, on va parler (encore) d’un livre. Eh oui! Je lis à nouveau! Incroyable, non?
En tout les cas, celui-ci m’a pris quatre heures et hop! il était fini!
Il s’agit du livre désormais plus que célèbre qui a fait connaître mondialement son auteure, Anna Sam.
« Tribulations d’une caissière ». Ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la dame assise derrière la caisse de votre superette sans avoir jamais osé le demander. Ou alors peut-être ne vous êtes-vous jamais posé de questions à ce sujet, partant du principe que la dame en question fait un travail sans grand intérêt.
Malheureux que vous êtes! C’est visiblement tout sauf le cas!
Moi qui suis d’un naturel curieux et naturellement porté sur la compréhension des aspects essentiels de notre société, j’ai été immédiatement interpellée par le sujet de cet ouvrage:
Anna Sam, 28 ans, Bac + 5 avec un diplôme de littérature en poche, a travaillé durant huit années derrière une caisse de supermarché, que ce soit pour payer ses études où, plus tard, parce qu’elle ne trouvait pas de travail dans sa branche. En huit ans, elle a vu défiler devant sa caisse tout ce que la société fait de meilleur et de pire. Ce livre narre son expérience dans la jungle des supermarchés de France et même d’ailleurs. Car rien ne ressemble plus à un supermarché qu’un autre supermarché.
En ce qui me concerne, j’ai bien aimé ce livre qui m’a surprise, amusée, étonnée et même souvent révoltée. Je mettrais cependant juste un petit bémol à mon enthousiasme:
J’ai trouvé très souvent le ton un peu trop revendicatif et accusateur. Anna Sam semble parfois en avoir après la Terre entière et vouer une haine implacable au Client, quel qu’il soit. Peut-êrte vais-je m’attirer les foudres de ses lecteurs et des afficionados de son blog, mais, à la fin de son livre, j’ai ressenti comme une impression générale d’aigreur ambiante.
Dernière critique, Anna Sam a sorti récemment de nouveaux ouvrages, toujours sur son passé de caissière. Or, arrivée à la fin des « Tribulations d’une caissière », j’ai eu l’impression d’avoir fait le tour de la question. Donc je m’interroge sur le contenu de son dernier livre. Ne serait-ce pas un peu redondant?
Bon, comme il ne faut pas juger sans avoir lu, je vous conseille vivement ces « Tribulations d’une caissière », ne serait-ce que pour rendre un peu plus humaine et moins rébarbative votre prochaine visite au supermarché et aussi parce que ça nous donne une belle leçon d’humilité.
Becs et bonne lecture!
Votre Princesse Brunette

2 réflexions sur « Anna Sam: n’est pas caissière qui veut! »

  1. J’ai juste fait un mois comme caissière, mais ce livre m’a rappelé plein de choses! Quel boulot pas drôle! j’y pense parfois en passant à la caisse et n’oublie plus de dire bonjour à la caissière…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *