Be Kind, Rewind: le nouveau Michel Gondry

Salut à vous mes oiseaux migrateurs!

Bon, comme je vous l’ai dit, je lis moins en ce moment. C’est aussi un peu parce que je sèche sur le dernier Anna Gavalda que je peine à lire et dont je ne désepère pas de vous parler prochainement.

Par contre, je vais au ciné. Et ce soir, j’ai vu l’hilarant petit dernier de Michel Gondry: « Be Kind, Rewind ».

Le film parle de deux copains qui se voient confier un vidéo club vétuste qui vit encore à l’heure de la bonne vieille cassette VHS. L’un des deux protagoniste, qui vit à côté d’une centrale électrique, est électrocuté lors d’une tentative de sabotage de celle-ci, ce qui a pour conséquence de démagnétiser et donc d’effacer toutes les cassettes en location. Pour faire face à ce désastre et à la demande des clients du club, ils vont retourner eux-même tous les films effacés, en commençant par « Ghostbusters », « Le Roi Lion » et « Robocop » jusqu’au « Seigneur des Anneaux » en faisant la part belle aux effets spéciaux « maison ».

Ce film est une merveille. On rit beaucoup. Les situations sont grotesques et farfelues à souhait. Michel Gondry, à l’aide de ses personnages, revisite les classiques du cinéma américain de façon complétement imprévue et déjantée. Les acteurs livrent une excellente performance. On notera particulièrement la prestation d’un Jack Black absolument génial et très à son aise dans un rôle qui a l’air d’être fait à sa mesure.

J’ai aimé aussi le côté décalé et un peu absurde que Gondry a su insuffler à son film. Mon frère et ma belle soeur sont fans depuis longtemps de ce réalisateur talentueux et c’est eux qui me l’ont fait connaître. Il semblerait que tout ce qu’il touche se transforme en or….Pour ceux qui, comme moi, le découvrent avec « Be Kind, Rewind », il reste donc à regarder de toute urgence « Eternal Sunshine Of The Spotless Mind » et « La Science Des Rêves ». La bonne nouvelle? Ils sont dispos dans votre vidéo club!

Becs et bon film.

Votre Princesse B.

1 réflexion sur « Be Kind, Rewind: le nouveau Michel Gondry »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *