Mon petit linge brodé main

Trouvé, ou plutôt acheté, mais aussi dégoté dans la boutique morgienne de Turbulence en Suisse, ce petit linge en lin brodé main est une merveille sur laquelle je me suis jetée sans hésiter en vue de l’acquérir à des fins de mantra personnel. Il est réalisé par une artiste dont je ne connais malheureusement pas le nom et la phrase qui y figure, “Il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginée”, se décline en d’autres petits clins d’oeil semblables tels “La cuisine est une chose, la vaisselle en est une autre”.

Si vous êtes intéressés à en savoir plus, les modèles et les infos vous seront dévoilés à la Boutique Turbulence, rue Centrale 1, 1110 Morges (Suisse). Téléphone:+41 21 803 11 35.

Mes petits cahiers français….

D’abord, il faut que je vous l’avoue: je voue un culte païen à la Tour Eiffel. Qu’importe le support sur lequel elle se décline, je la trouve d’un esthétisme fou! Pour moi, et en tant que Suissesse, elle représente ce que la France a de meilleur: le romantisme, le charme et, croyez-le ou pas, la femme éternelle. La Française, élégante toujours, mystérieuse, parfois, qui ne se départit jamais de cette “french touch” qu’aucun autre pays n’a su imiter à ce jour (même si le Japon est bien parti pour tenter de la rattraper; cela dit, ça n’est pas le sujet de ce post).
De plus, depuis que je vis à Vienne, j’ai eu l’occasion de constater à quel point l’accent français augmente le potentiel glamour de la femme qui sait en jouer. En effet, les Autrichiens en sont très friands.
Donc voilà. Aujourd’hui, je voulais partager avec vous les couvertures de ces deux petits cahiers qui, selon moi, résument à merveille ce que je viens de dire. Celui de droite, je l’ai acheté en Suisse, chez Image +. Il a été réalisé par Miss Miza pour la Collection Blue Art. Quand au second, celui avec ladite Tout Eiffel, vous ne le croirez peut-être pas, mais je l’ai acheté… à Vienne. Dans un kiosque de la station de métro de Karlsplatz. Il a été réalisé par Marie-Anne Foucart pour Correspondances.

Des Doudous tout doux…..

Allez, je l’avoue, j’ai craqué. D’une part, parce que vu le temps grisouille qui plane sur Vienne depuis quelques semaines, j’avais envie de me chouchouter. Et quoi de mieux pour se chouchouter qu’un concentré de douceur dans ce monde de brutes, de quoi faire un méga-câlin? D’autre part, parce qu’ils sont trop beaux, ces doudous!
Donc voui: je me suis offert deux magnifiques, overgénialissimes doudous.
Tout a commencé par une (apparemment) banale newsletter. C’est innocent, une newsletter, ça ne mange pas de pain. En plus, il faut que je vous l’avoue, la plupart du temps, je les jette sans même les lire. Je sais, c’est mal.
Mais là, celle du site A Little Market, l’intitulé “Doudous” a accroché mon regard. Parce que j’adoooooooore les doudous. Oui, Monsieur, oui, Madame! Donc, je clique, et là: Oh merveille! Je découvre des créations magnifiques. Parmi elles, deux gros coups de coeur que je me suis empressée de commander:

La première, de L’Alelier Carré:

Je l’aime, je l’adore, il me fait complètement craquer! En plus, il a des frères et soeurs aussi chouquinous que lui.
ça se passe là.

Ensuite, le doudou “Ugly Billy” de Luluetbrindille:

Leur page A little Market est également un pur enchantement! J’ai eu de la peine à choisir tant il y en avait de belles pièces!
Et c’est ici!

En bref, voici des créateurs très prometteurs en plus d’être particulièrement sympathiques!

L’hiver va être tout doux!

L’objet du jour

Lorsque je vivais à Lausanne, en Suisse, il y avait un mur, près de chez moi, où quelqu’un avait griffonné à la hâte “Vive les Mostachus”. Le fait que cette personne ait, délibérément ou non, laissé tombé le premier “u” a toujours été un mystère et un sujet de fascination pour moi.
Aujourd’hui, grâce à ce T-shirt trouvé au Museumsquartier, je tiens à rendre un hommage à cet auteur (maudit?) inconnu.
J’aime le côté décalé et old school de ces vignettes Panini d’une
vieille Coupe du Monde.

A vendre sur ebay…..

Au risque de me retrouver avec un magnifique procès aux fesses, je ne résiste pas à l’envie de vous faire découvrir ce magnifique, que dis-je, ce sublimissime fauteuil qui trône fièrement dans la salle de séjour de l’hôpital où je travaillais encore jusqu’à il y a deux jours.
OK, vous vous dites: il est carrément moche. Et, au fond, vous n’avez pas vraiment tort. Mais regardez-le à deux fois: ce fauteuil doit valoir une fortune sur ebay! Déjà: il doit être unique au monde et même dans l’univers tout entier! Car gageons que son créateur, le Frankenstein du fauteuil, n’a pas réussi à en faire un deuxième aussi moche. Ce revêtement automnal de tapisserie qui donne la nausée, ce mauvais goût dans les couleurs, cette forme vieillotte… Allez, combien t’y donne?
Bien que je vous voie venir et cliquer fébrilement sur la souris de votre MacBook pour en connaître le prix sur ebay, je me dois de vous avertir: je ne suis pas sûre que son propriétaire, l’Hôpital, compte s’en séparer. Ben ouais. La vie est impitoyable parfois. Bonne chance, Jim!

Princesse Brunette pour Princesse Brunette….

Et puis juste un petit mot pour partager avec vous cette très jolie carte que j’ai reçue de ma douce Pascale aujourd’hui dans ma boîte aux lettres viennoise. C’est une vraie Princesse Brunette! Merciiiiiiiii!

L’objet du jour

J’ai acheté, la semaine dernière, chez Butlers, ce Pouik Wash géant. Désormais, il règne en maître incontesté sur l’armada de nos amis de bain. En plus, il peut bouger ses petites ailes et tourner sa tête de côté. Trop fort, non?

Welcome home!

Bon, je l’avoue: j’ai piqué l’idée à ma belle-soeur Gina. Mais, lorsque je suis passée devant chez Butlers et que j’ai vu ces petits carrés de (faux) gazon fleuri à un euro et des brouettes la pièce, je me suis dit qu’ils iraient vraiment suprabien pour poser nos chaussures à l’entrée de l’appartement. Une petite note printanière de “Bienvenue à la maison” que je trouve chaleureuse et gaie. Merci Ginette!

L’objet du jour

J’adooooooore cette magnifique table en bois avec son plateau de verre. Les motifs sous le verre représenteraient des moulins à café ancien. Je lui trouve beaucoup de caractère et une classe folle. Elle dégage chaleur et désuétude.
Le côté obscur de la force? Son prix: 674 euros chez Kare. Parce qu’elle le vaut bien, voyons!