« C’est ici que l’on se quitte », un film de Shawn Levy

C_est_ici_que_l_on_se_quitte

Adapté d’un roman de Jonathan Tropper, « C’est ici que l’on se quitte » est une petite comédie familiale sans prétention mais non sans imagination.

L’histoire est celle d’une famille (Hillary, la mère, Paul, Judd et Philipp, les trois frères et Wendy la soeur) dont le patriarche vient de décéder. Alors que tous sont dans des situations sentimentales et personnelles compliquées, ils se voient obligés de respecter les dernières volontés du défunt: vivre ensemble sept jours sous le même toit. Alors il y a Hillary, donc, la mère, écrivain, désinhibée qui vient de se faire refaire la poitrine, et puis il y a aussi Judd, qui vient de découvrir que sa femme le trompe avec son boss. Ou encore Paul, qui essaie désespérément d’avoir un enfant avec sa femme. Ou Wendy, qui semble être une mère comblée mais qui ne peut s’empêcher de penser à son amour de jeunesse. Et, pour finir, Philipp, le cadet, immature mais qui sort avec une femme plus âgée. Tout ce petit monde va tenter de mener sa barque du mieux qu’il le peut pendant les sept jours que la tradition juive leur impose de passer ensemble.

Sur l’affiche du film, on peut lire: « Bienvenue à la maison! Mettez-vous mal à l’aise », et je pense que ça résume plutôt bien l’idée du film. Des personnages qui ont de la peine à s’accommoder les uns les autres, principalement car leurs propres problèmes les amputent de leur empathie. Et, même si vous n’allez pas passer votre soirée à rire franchement, cette petite comédie est idéale pour passer un bon moment de détente. Sans réellement être le meilleur film de l’année dans son genre, elle est pleine de tendresse et vous vous attacherez facilement aux personnages.

Allez-y si vous ne savez pas quoi faire de votre soirée. Sinon, tant pis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *