« Cinquante nuances de Grey » de E.L.James

40-000-exemplaires-de-Cinquante-nuances-de-Grey-vendus-en-une-journee_exact780x1040_p

 

Bon, ben voilà. Tout le monde en parle, tout le monde en a déjà parlé de cette trilogie Fifty Shades de l’écrivain E.L. James. Qualifié de mummy porn (ou porno pour mamans), l’ouvrage, que vous n’offrirez cependant certainement pas à votre maman chérie même sous la torture, a déjà fait couler beaucoup d’encre. Car de (douce) torture il est justement question dans ces sulfureuses lignes.

En gros, le pitch est le suivant: Ana Steele, jeune étudiante vierge et innocente, rencontre le très torturé et richissime industriel de surcroit Christian Grey. Très vite, une première entrevue va déboucher sur une attirance et une fascination mutuelle qui va rapidement engendrer de très torrides scènes de sexe. Sado-maso. Hé ouais.

En gros, c’est vrai, c’est cochon. Mais c’est drôle aussi. Croyez-moi, je me suis bien bidonnée à le lire ce livre. Il est émoustillant, certainement quelque part un peu décomplexant et innovant dans son style. Il se lit vite et bien, accomplissant parfaitement sa mission de divertissement jouissif (si j’ose dire!).

En tout cas, je l’ai aimé, je l’ai lu d’une traite, et je me réjouis de lire la suite!

Alors si vous venez de la planète Mars et que vous ne l’avez pas encore lu, courrez-y donc l’acheter! Vous verrez, c’est un peu comme une boîte de capotes: on l’achète toujours pour quelqu’un d’autre, mais au fond, on s’autocongratule de notre délicieuse audace!

Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *