« Dracula Untold », un film de Gary Shore

dracula-untold-0v

Bon, ben à la base, je suis pas trop trop fan de vampires, je l’avoue. Mon engouement pour eux se limite à Twilight, vous voyez? Voilà. Mais, pour apprécier le « Dracula Untold » de Gary Shore, point n’est besoin d’avoir des tendances gothico-gore ou, plus simplement, vampire-friendly. Non, il est plutôt question ici de s’intéresser à un pan obscur de l’histoire du quinzième siècle.

En 1462, le prince Vlad III de Valachie règne sur une partie de la Transylvanie dans une paix précaire conclue avec l’Empire Ottoman au prix des nombreux sacrifices concédés par son peuple et sa famille. Mais, lorsque le sultan Mehmet II, souverain des Turcs, menace de remettre cette paix en cause si Vlad ne livre pas mille jeunes garçons pour combattre dans les rangs ottomans, Vlad s’insurge. D’autant que le sultan réclame également son propre fils bien-aimé. Vlad refuse donc le marché, exposant ainsi son peuple à une guerre qu’il n’a aucune chance de gagner. Désespéré et acculé, Vlad va chercher secours auprès d’une créature sombre rencontrée dans la montagne. Celle-ci lui offre le moyen d’obtenir la victoire mais à quel prix?

Voici donc l’histoire de Dracula racontée autrement, à la lumière du désespoir d’un homme bon mais prêt à tout pour sauver ceux qu’il aime. On le suit comme une ombre dans son pacte avec le mal, dans sa transformation et dans la découverte et l’aversion de ce qu’il est devenu.

Un très beau film, déroulé comme un conte noir et triste mais illuminé par une flamme qui ne s’éteint même pas avec son dénouement. Magistral.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *