Fred Vargas au cinéma

Bonjour à tous!

Aujourd’hui, je voulais vous remercier, vous qui venez ou revenez visiter mon blog car j’ai fêté cette semaine mon milième visiteur! Cela m’encourage dans la tenue de ce blog que j’entretiens avec grand plaisir depuis quelques mois déjà.

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un film qui vient de sortir en DVD. Il s’agit de « Pars vite et reviens tard », dirigé par Régis Wargnier avec José Garcia et Michel Serrault, adapté du roman de Fred Vargas.

Bon, vous commencez à me connaître: donc, évidemment, j’ai lu le livre avant. Et, bien que je lui ai trouvé une ou deux longueurs, j’ai beaucoup aimé, dans l’ensemble, l’ouvrage de Fred Vargas. Elle fait partie des auteurs qui savent vous ménager un suspense aux petits oignons et ses héros sont attachants. Sans vouloir trop vous révéler l’intrigue, en voici un petit aperçu:

Sur une place de Paris, Joss Le Guern s’adonne à la criée: pour quelques euros, il lit les annonces que Monsieur Toutlemonde vient mettre dans sa boîte bleue. Or, depuis quelques temps, des textes inquiétants viennent se mêler aux banales requêtes des passants. En même temps, quelqu’un peint des quatre à l’envers sur les portes des immeubles. Ces pratiques inquiètent le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg qui y décèle une menace sourde et maléfique, liée à un fléau venu du fond des âges: la peste.

Pour parler du film, je l’ai trouvé très bien adapté. On retrouve les personnages et l’atmosphère chère à Vargas, bien qu’apparemment, il y ait eu quelques conflits d’intérêts entre l’auteure et la production lors du tournage et que l’oeuvre cinématographique ait été vertement critiquée par les puristes.

José Garcia, prodigieux, y crève l’écran, bien loin de l’image de trublion qu’on lui connaît et interprête avec brio un Adamsberg plus torturé que jamais. Le rythme du film est soutenu et ne souffre d’aucune longueur. Le scénario prend quelques libertés par rapport à l’oeuvre originale, mais la plupart du temps, c’est pour y ajouter quelques scènes d’action bienvenues.

En résumé, je vous conseille vivement et le film et le livre si vous voulez passer un bon moment de polar.

Bonne lecture et bon film.

Bec de Princesse Brunette

Ce contenu a été publié dans DVD par nouchki, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.

1 réflexion sur « Fred Vargas au cinéma »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *