Jamie Oliver, la cuisine et moi….

Alors il
faut que vous sachiez ça : faire la cuisine, j’adoooooooooore ! Bon,
c’est surtout grâce à Jamie Oliver, en fait. Quand je le vois avec son petit
pull jaune, sur son scooter de tombeur, je craque ! Je l’imagine en train
d’arpenter les marchés à la recherche de produits frais avant de rentrer avec
sa fiat 500 pour préparer la « pasta », comme dans « L’Italie de
Jamie » et le délicieux fumet des tagliatelle semble s’extraire des pages
de papier glacé pour venir me chatouiller les narines…. Et puis, même si j’ai
horreur des oignons, quand je vois Jamie les émincer, je pourrais presque en
manger.

 

Mais bon.
Il faut dire que ses recettes, elles sont pas toutes faciles faciles ! Par
exemple, dans « Cuisiner pour des amis » (que j’ai emprunté à la
bibliothèque municipale de Vienne), il donne une recette de pâtes où il faut
faire la pâte des pâtes soi-même. Alors écoute-moi bien, Jamie : toi, qui,
comme le proclame ton livre, es un chef résolument moderne et orienté vers le
troisième millénaire, t’es-tu jamais dit qu’une femme « résolument moderne
et orientée vers le troisième millénaire » n’a pas toute sa journée à
passer en cuisine ? Hein ? Et pis, si tu fais tout ça, quand, alors,
as-tu l’occasion d’aller faire des tours en scooter avec ton
petit pull jaune pour tomber les filles ???? Hein ????? Ça c’est une
vraie question !

 

Bref, ce
soir, l ‘Homme, si tu te demandes, on mange des boulettes de viande IKEA. Ouais. Même
pas mal !

3 réflexions sur « Jamie Oliver, la cuisine et moi…. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *