“Le Hobbit 2 – La Désolation de Smaug” au cinéma

hobbit_la_desolation_de_smaug_poster_affiche

 

Bon, ben, avec l’Homme, on ne pouvait pas louper la sortie au cinéma de ce second volet de la saga adaptée de Tolkien, “Le Hobbit”. Seconde partie sous-intitulée “La Désolation de Smaug”

Pour ceux qui ne connaissent pas le livre (hé oui: un livre pour trois films, mais on n’y reviendra!), “Le Hobbit” raconte comment Bilbon, Hobbit de son état, s’en va en croisade avec treize nains qui rêvent de reconquérir leur Royaume sous la montagne, autrefois dévasté et usurpé par le dragon Smaug qui campe dans la place depuis. Menés par le magicien Gandalf, la petite compagnie se fraie en passage dans la Terre du Milieu, affrontant des orques (souvent), toutes sortes d’animaux étranges et hostiles, des hommes, parfois, et des elfes, aussi.

Bref, c’est de l’heroic fantasy. Non-amateurs s’abstenir. Mais, c’est cependant avec délectation que ceux qui avaient aimé, adoré, voir idolâtré “Le Seigneur des Annaux” accueilleront cette saga qui lui est antérieure dans le temps.

Bon, allons tout de même droit au but: les décors sont somptueux, les costumes incroyables, les personnages flamboyants mais…faire trois films avec un seul livre c’est, malgré la richesse de ce livre, un peu de l’abus. Déjà, y a trop de combats avec les orques. En gros, ça fait: cinq minutes d’avancée de l’histoire et hop! vous en avez pour les quinze minutes suivantes à supporter une longue scène où notre petite compagnie affronte une horde d’orques répugnants. Ensuite, il y a de nouveau cinq minutes d’histoire et hop: les orques. Bon, mais j’exagère à peine! Et, bien que les épisodes de combats soient tout de même très esthétiques, il faut l’avouer, on en est un peu ragoûtés de tous ces orques….

Bref. C’est bien, mais c’est long. Et cette question lancinante en sortant: fallait-il réellement faire trois films de trois heures avec un seul livre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *