Le monde de Camille

Salut à vous mes p’tits chats!

Avec le retour des beaux jours (youpie!), je vais moins au ciné et je lis moins (bien que je continue à me ruiner en achetant des livres, ne cherchez pas, c’est tout moi!). Mais en revanche, je me suis replongée dans l’écriture de mon roman et donc j’écoute beaucoup de musique, car c’est un catalyseur pour mon imagination pas toujours débordante…

Donc voilà, aujourd’hui, je vais vous parler du dernier bijou de la talentueuse Camille, « Music Hole ».

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Camille, c’est une chanteuse française totalement atypique dont la musique s’inscrit dans un genre qui oscille entre musique ethnique, R&B, human beat box, gospel ou alors, dans un domaine plus lyrique, entre mélodies aériennes et chansons légères et entêtantes.

Après ses trois premiers opus, le tout doux « Le sac des filles », l’album de la consécration, « Le fil » et le « Live au Trianon », Camille nous livre ce « Music Hole » d’excellente facture où, tout en restant dans un style qui lui est propre, elle se réinvente à chaque fois.

On y passe du « Gospel with no Lord » très rythmique à ce « Home is where it hurts » plus étheré mais dont la mixité des techniques musicales est très surprenante et réussie. Le sublime « Kfir » penchant entre ces deux styles qui déterminent l’album est également très agréable à l’écoute. « The Monk », quant à lui, nous emmène planer dans les hauteurs.

Je ne vous détaillerai cependant pas tous les titres de cet excellent opus. SAchez cependant que « Music Hole » est un très beau disque gai et jouissif pour accompager les premiers coups de soleil et les premières glaces à l’eau.

Un régal.

Bec de votre Brunette

Ce contenu a été publié dans CD par nouchki, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *