Les promesses insensées de Debout sur le Zinc

Coucouc mes p’tits lapins!

Aujourd’hui, pour faire suite à mon sujet du 16 octobre, je vais vous parler d’un groupe que j’ai découvert grace à la compil « La nouvelle chanson française ». Il s’agit de Debout sur le Zinc, dont l’album « Les Promesses » tourne déjà en boucle dans mon ipod et sur ma chaîne hi-fi.

Debout sur le Zinc est un groupe parisien formé il y a déjà une petite dizaine d’année et qui réunit sept musiciens qui jouent aussi bien de la guitare, du violon, de la clarinette ou du banjo. Ayant emprunté leur nom à un poème de Prévert, ils s’inscrivent difficilement dans un registre connu. En effet, leur répertoire passe du bal musette à la musique tsigane en faisant un détour par la chanson à texte. Sur un de leur morceaux, « Les Tontons », on pourrait même les apparenter au génial Yann Tiersen.

L’album « Les Promesses », sorti en 2006 est un joyeux mélange des genres, une oeuvre métissée et colorée que l’on écoute avec délice. Chaque titre est en soi un petit bijou de lyrisme, d’humour, de fantaisie et d’originalité.

Du magnifique « La Déclaration » au jouissif « Te promettre la Lune » en passant par l’émouvant « Comme s’il en pleuvait », on est porté par cette musique débridée et enthousiaste.

En plus, il paraît qu’ils sont incroyable en concert.

En conclusion, un album fort et rare à se procurer de toute urgence!

Bec et bonne écoute.

Princesse Brunette

Ce contenu a été publié dans CD par nouchki, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *