Les secrets de polichinelle de Sophie Kinsella….

Coucouc à vous mes p’tits lapinous!
Comme je suis en vacances et qu’il fait gris, je bouquine pas mal en ce moment. Et je dois dire que je suis assez satisfaite de la série de livres que je dévore actuellement….
Aujourd’hui, donc, je vais vous parler encore une fois d’une lecture plutôt légère. Après tout, c’est les vacances et, même si le soleil fait défaut, on aurait tort de se priver des petits plaisirs que procure le farniente hivernal (car oui! Pourquoi n’y aurait-il qu’un farniente estival? je vous le demande, moi!).
So…. Vous connaissez sans doute pour la plupart (là, je m’adresse aux filles) Sophie Kinsella, auteure de chick lit très en vogue depuis sa médiatique et fructueuse série « L’accro du shopping ».
Et bien Madame Kinsella, peu s’en faut, ne s’est pas arrêtée en si bon chemin et, lorsqu’elle tient un filon, elle l’exploite jusqu’au bout. En effet, que ce soit sous son nom où d’autres pseudonymes (comme Madeleine Wickham), la dame est prolifique. Les rayons consacrés au genre dans les librairies sont aux trois quarts remplis de ses livres. D’où la grande question du jour: qu’est-ce qui fait la recette de ce colossal (!) succès?
En ce qui me concerne, disons-le, j’ai été à une époque une grande consommatrice de littérature pour filles. J’ai n’ai donc pas échappé à la lecture de « L’accro du shopping ». Cependant, je n’ai pas poursuivi avec l’interminable liste des suites de ce roman où, l’accro du shopping se marie, a une soeur, fait un bébé et n’aime pas la tartiflette. Les aventures de Becky Bloomwood et de son Luke Brandon m’ont fait sourire, certes, mais je n’en aurais pas redemandé.
C’est donc avec méfiance que je me suis penchée sur « Les petits secrets d’Emma », du même auteur. Mais, je dois dire que la quatrième de couverture m’avait bien alléchée. En voici la substantifique moelle:
Emma n’est pas menteuse. Elle a simplement ses petits secrets. Pas exemple, elle déteste le jazz, les strings, les films de Woody Allen et sa cousine Kerry. Elle a embelli son CV. Elle fait une taille 40 et pas un 36 fillette comme elle le prétends. Mais elle préférerait mourir plutôt que d’avouer à Connor, son petit ami, qu’elle s’ennuie avec lui au lit et à Lissy, sa meilleure amie, qu’elle fait des rêves érotiques à son sujet. C’est justement alors qu’elle croit sa dernière heure arrivée lors d’un voyage en avion mouvementé, qu’Emma, prise de panique, dévoile tous ses secrets à son voisin, un séduisant inconnu. Mais elle ignore que celui-ci va bientôt se trouver être un personnage central de sa vie professionnelle……
Pour tout vous dire, j’ai aimé « Les petits secrets d’Emma ».
Parce que c’est un livre léger, drôle et divertissant et, même si ce n’est pas le livre de l’année, il m’a fait passer de bons moments dans les salles d’attentes des aéroports et les métros où j’ai passé pas mal d’heures ces derniers temps. Parce que souvent, j’ai éclaté de rire en parcourant ses lignes. Et parce qu’après tout, je ne lui en demandais pas beaucoup plus. Certes, on pourrait dire qu’il y a quelques similitudes avec l’accro du shopping. Qu’Emma ressemble beaucoup à Becky et Jack à Luke. Que l’intrigue se passe à nouveau au bureau. Mais bon, soyons bonne joueuse et prenons ce livre pour ce qu’il est: un bon moment de divertissement. Et, à ce niveau, l’objectif est atteint.
Une bonne lecture, donc….
Désolée de m’être autant attardée aujourd’hui, je sais que, en matière de blog, le « plus c’est court, mieux c’est » fait souvent office de vérité. Je vous promets d’être plus concise à l’avenir.
Et puis un petit salut spécial à Claude, la maman de Line.
Becs à vous tous!
Votre Brunette en vacances!

2 réflexions sur « Les secrets de polichinelle de Sophie Kinsella…. »

  1. j’ai moi aussi dévoré les petits secrets d’emma lors d’un de mes nombreux voyage de train lorsque j’étais en europe. Et quand on ne veut pas faire une réflexion intelligente de 2 heures, ce type de livre est parfait!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *