« La liste de mes envies » de Grégoire Delacourt

env

Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, se considère comme quelqu’un de plutôt heureux. Certes, elle est son mari, Jocelyn, ont rencontré par le passé, quelques difficultés. Certes, elle vit plutôt modestement grâce au petit salaire de celui-ci et du revenu de sa boutique. Certes, elle n’est pas à proprement parler un canon.

Mais bon. Jo vit un bonheur tranquille qui lui va plutôt bien. Elle et son Jo ont trouvé leur équilibre, elle est son propre patron à la mercerie et elle fait vivre un blog intitulé Dixdoigtsdor qui rencontre un franc succès.

Alors? Que demander de plus? Ben rien, justement! Pourtant, le destin va venir mettre son grain de sel dans les rouages de ce fragile équilibre: sans vraiment le vouloir, Jocelyne Guerbette va gagner le gros lot à l’Euromillion. C’est alors un tsunami qui va déferler dans sa vie bien rangée, celle qu’elle aimait tant.

« La Liste de mes envies » de Grégoire Delacourt, est un merveilleux petit bijou de poésie et de beauté que l’on lit d’une traite en ayant envie de hurler. Hurler que la vie est belle mais aussi qu’elle est une putain. Hurler que le bonheur, il faut le voir quand il est sous votre nez au lieu de regarder en l’air et de se brûler les pupilles en cherchant à voir le soleil. Hurler que l’argent n’est pas la clé qui ouvre la porte de la félicité.

Bref, j’ai aimé l’écriture touchante et sensible de l’auteur, ses personnages que l’on a l’impression de connaître, et la morale de cette histoire dont on ne sortira pas indemne.

« La Liste de mes envies » vient d’être adaptée au cinéma. Cependant, si vous en avez l’occasion, ne passez pas à côté du livre qui est une perle d’écriture.

Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *