Millenium 2: Qui veut la peau de Lisbeth Salander?

Bonjour à vous!

Alors voilà! Je viens de refermer, haletante, ce deuxième volume de la trilogie Millenium du génial et regretté Stieg Larsson. Et je m’apprête, aussi sec, à démarrer le troisième et dernier tome…

Donc, aujourd’hui, vous l’aurez compris, on va parler de « La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette ». Titre qui tiens toutes ses promesses dans la force et la violence du récit. Car on ne peut pas lâcher ce livre étrange et perturbant dont la tension est à la limite du supportable.

Mais parlons de l’histoire avant de poursuivre:

Après leur aventure à Hedestad, Mikael, brillant journaliste d’investigation, et Lisbeth, hacker surdoué et reine de l’arnaque, ont suivi des chemins différents, un peu malgré eux… Mais leurs routes vont de nouveau se croiser, ou plutôt se heurter violemment: Alors que le mensuel Millenuim prépare un sujet brûlant sur le commerce du sexe et le traffic de femmes, deux investigateurs qui travaillaient pour la revue sont sauvagement assassinés. Les empruntes retrouvées sur l’arme du crime sont celles de Lisbeth, dont le lourd passé psychiatrique a tôt fait de la faire accuser de ces meurtres. Commence alors une chasse à l’homme acharnée dont la jeune femme va faire l’ojet.

Palpitant jusqu’au mot « fin » et même au-delà, ce deuxième tome se lit sans répit. On avale ses 650 pages (eh oui!) avec délectation. L’oeuvre est d’une complexité rare et on dénombre pas moins d’une cinquantaine de personnages, tous avec leurs secrets plus ou moins gênants, tous avec leur vie propre.

De plus, la trilogie donne une furieuse envie de se voyager en Suède. En effet, le pays de Stieg Larsson joue un rôle central dans l’aventure et on s’imagine avec émerveillement ces paysages tour à tour enchanteurs et inquiétants. Des quartiers de la brillante Stockholm aux petits villages perdus dans la lande, on s’imagine ces décors avec ravissement.

Qualifiée d’oeuvre majeure de ce début de siècle par d’aucuns, Millénium est en tout cas un passage obligé pour ceux qui aiment la littérature et les bonnes histoires. Plus qu’un polar, il nous ouvre des horizons jusque-là inexplorés.

Bref, à lire, absolument.

Et pour ceux qui souhaitent en savoir plus, voici un lien vers un article plus détaillé qui résume assez bien l’ambiance…

Becs et n’oubliez pas d’aller dormir!

Princesse Brunette

1 réflexion sur « Millenium 2: Qui veut la peau de Lisbeth Salander? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *