Mon marché de Noël à Vienne

Coucouc à vous mes poussins, mes lapins, mes vilains!
Ayant toujours connu Vienne l’été, j’arrive à un moment décisif de mon intégration dans la ville sainte des Wienerschnitzel: l’hiver. Ou plutôt: l’Hiver.
Car, oui, Monsieur, oui, Madame, l’hiver à Vienne, c’est pas rien.
Déjà, il fait nuit à 16h30 et même souvent plus tôt. Ensuite, il fait froid. Pas comme en Sibérie, non! Mais pas loin. Et puis, souvent, il pleut. Ou il neige. Ou il pleut-neige….
Mais, vilaines langues que vous êtes, je vous entends déjà dire que je vais souffrir cet hiver à Vienne. Et bien, c’est que vous ignorez les lois fondamentales de votre Princesse Brunette qui font que:
1. J’adore qu’il fasse nuit en hiver. Eh oui! Toute cette ambiance spéciale, les gens dans les rues le soir, des lumières partout, les magasins sous leurs plus beaux atours, la chaussée mouillée, les senteurs de l’hiver, la cannelle, le clou de girofle et les épices diverses qui sont propres à cette période de l’année.
2. J’aime la neige. J’aime sa façon de rendre la nuit plus claire, les trottoirs boueux, les gens qui glissent.
Donc oui, j’aime l’hiver. L’hiver, avec l’été, est la deuxième seule saison qui mérite d’exister. Le printemps, de toute façon, ça n’existe plus et l’automne il fait tout le temps moche. Mais l’hiver….. Ah…. L’hiver!
Et aujourd’hui 1er décembre a été un jour un peu spécial pour moi, emprunt de magie.
D’une part parce que je suis à Vienne et que demain c’est le nanni de l’Homme, mais également parce que je suis allée au marché de Noël à la Rathaus.
Comme je suis une grande afficionada de ce grand bazar qu’on appelle Noël, j’ai toujours rêvé d’arpenter fébrilement les allées des marchés dédiés à cette fête en Europe, à l’affut de la bonne combine ou du cadeau ultime. La fréquentation des marchés de Noëls de Lausanne et Montreux qui sont proches de chez moi m’a plutôt confortée dans l’idée qu’on y trouves que des trucs kitsch.
Le marché de Noël à la Rathaus de Vienne n’échappe pas à ce constat, rassurez-vous. Mais, oh! merveille, on y boit de succulents Weinachtspusch, ou punch de Noël, qui fument dans des tasses qu’on vous louent moyennant un dépôt. Et là, lorsque le liquide chaud et ambré vous brûle la langue et vous réchauffe les mains, là, au millieu de tous ces objets kitsch et de ces petites lumières, là…. vous adorez l’hiver.
Donc oui! J’adore l’hiver à Vienne. Et j’adore Noël aussi! Alors attention les vélos, ça va chauffer cet hiver!
Gros becs à vous mes petites saucisses de l’espace et habillez-vous chaudement!
Votre Princesse Brunette
PS: les photos ont été prises avec mon iPhone, d’où leur qualité discutable…

1 réflexion sur « Mon marché de Noël à Vienne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *