Pulsatilla, la bloggeuse qui a fait se bidonner l’Italie

Salut à tous!

Hé oui, chose promise, chose due! Revoilà un peu de lecture. Et, comme je vous l’avais dit, c’est frais et léger pour l’été.

Pulsatilla, donc. C’est le pseudonyme qu’elle s’est choisi lorsqu’elle a démarré son blog il y a plusieurs années. Du nom d’un traitement homéopathique contre la méchanceté. Et lorsqu’elle a commencé à ècrire son blog, personne -ou peu de monde- savait ce qu’était un blog. Finalement, son style caustique et hillarant la fait repérer par une maison d’édition qui lui enjoint de publier un livre. C’est désormais chose faite avec ce « La cellulite, c’est comme la mafia, ça n’existe pas » dont le succès en Italie a été si phénoménal qu’une adaptation cinématographique est en cours.

Valeria -c’est son vrai nom- y raconte les boire et les déboires d’une jeune Italienne du Sud qui monte s’installer dans le Nord, à Milan. Tout ça ponctué par des théories à mourire de rire sur presque tout: les régimes, les règles, la culotte, le chat, le sexe, la pub, la cellulite et… la mafia. Toute jeune fille de trente ans s’y retrouvera sans problème. Le livre est très contemporain et vraiment drôle. Si vous avez aimé « Briget Jones  » vous apprécierez sa version italienne (un peu plus « trash » tout de même).

Et, si vous avez le courage de vous mette à l’Italien, son blog est toujours ouvert et elle continue de l’alimenter…

Bec et bonne lecture.

Votre Princesse Brunette

1 réflexion sur « Pulsatilla, la bloggeuse qui a fait se bidonner l’Italie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *