Renan Luce: la minute baldaquine

J’ai découvert le génial Renan Luce il a presque une année, à la sortie de son album « Repenti », mais, aujourd’hui, j’ai une excellente excuse pour vous en parler: il remporte un franc succès avec son dernier single, le magnifique et tendre « La lettre ».

Artiste sincère et particulièrement doué, Renan Luce a baigné dans la musique dès son plus jeune âge. En effet, il a dix ans de Conservatoire derrière lui et, quand il se lance dans une carrière solo, c’est avec un sérieux bagage au départ. Ajoutez à cela un réel talent de parolier, une touche rock et une bonne guitare et vous obtiendrez les ingrédients d’un album comme « Repenti ». Inspiré par Brassens, remarqué par Bénabar qui lui confie la première partie de son spectacle, le jeune Renan se fait rapidement un nom au sein de la nouvelle scène française.

Sur son album, les titres se suivent et ne se ressemblent qu’en une chose: chacun relate, à sa façon, une petite histoire triste, gaie, douce ou acide. Renan y est tour à tour un gentil voyeur (« Les voisine »), un ex-mafioso (« Repenti »), une feuille de papier sur laquelle on écrit une lettre d’adieu émouvante (« Je suis une feuille »), un as de l’évasion (« 24H01 ») ou un dormeur insomniaque (« Nuit blanche »). Ses textes sont vifs et subtils et plus on l’écoute, plus on aime cet album car il parvient à y associer un vrai don pour la composition.

En définitive, un très bon début. Pour les chanceux qui ont un billet pour le vendredi 27 juillet au Paléo Festival de Nyon, vous pourrez aller l’admirer en live au Club Tent. Pour les autres, patience! Il va bien finir par passer près de chez vous! En attendant, vous pouvez toujours vous passer en boucle le joli clip de la « La Lettre », c’est gratuit sur YouTube! Youpie!

Bonne écoute!

Votre Brunette

Ce contenu a été publié dans CD par nouchki, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *