Richard Greaves l’ Anarchitecte

Aujourd’hui, je vais vous parler une nouvelle fois d’un artiste que j’ai découvert à la Collection de l’Art Brut à Lausanne.

Il s’agit de Richard Greaves, artiste fascinant qui construit des cabanes au bord de l’écroulement sur un terrain aussi immense et boisé que désert dans un endroit perdu du Québec. Architecte génial et singulier, il commence par récupérer des déchets abandonnés pour les intégrer à des constructions à l’équilibre improbable. Claviers et écrans d’ordinateurs, machines à écrire, vêtements, jouets d’enfants, vieille vaisselle, souliers, appareils électroménagers, équipements de sport, téléviseurs, parapluies et bien d’autre objets encore trouvent une seconde vie en allant rejoindre ces constuctions tourmentées et inquiétantes.

Qualifié d’Anarchitecte, son oeuvre est décrite comme l’esthétique de l’effondrement. Pourtant, certaines de ses cabanes sont là depuis presque dix ans. De son aveu, Richard Geaves veut défier la mort sur son terrain. « Mes cabanes sont asymétriquement voulues » explique-t-il.

Cependant, cet enchevêtrement n’est pas né en un jour et a demandé un travail considérable dont le résultat ne serait pas le même sans l’ouvrage de la nature qui accentue ce travail de « déconstruction ». D’ailleurs, notre homme est fasciné par ce phénomène.

Finalement, ces constructions complexes ressemblent à des squelettes géants. D’ailleurs, Richard Greaves utilise l’allégorie avec le corps humain en disant qu’il ne plante jamais de clou dans ses cabanes car îls sont comme autant d’échardes et qu’ils font mal au bois. Il préfère, pour en fixer les éléments structurels, utiliser des matériaux comme la corde.

Bref, Richard Greaves est réellement un artiste à découvrir. Si ça vous intéresse, il existe un livre sur son oeuvre intitulé « Richard Greaves, Anarchitecte » paru aux éditions 5 Continents et magnifiquement illustré des photos de Mario del Curto.

Bons becs à tous.

Princesse Brunette

2 réflexions sur « Richard Greaves l’ Anarchitecte »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *