Sexy dance 2 parle à mon âme de midinette….

Youhou à vous!

Eh oui, j’y suis allée! Voir “Sexy Dance 2”, s’entend… Et j’ai adoré.

Bon, honnêtement, je n’avais pas beaucoup d’attente par rapport à ce film, je n’avais point placé la barre trop haut. Et il m’a agréablement surprise.

Suite au succès de “Sexy Dance”, Jon Chu a décidé d’en remettre une couche avec cet Episode II. L’histoire parle d’Andie, jeune fille qui, depuis la mort de sa mère, s’adonne tout entière à sa passion de la danse. Mais pas de la danse classique de ballet et tutti quanti. Non. On parle ici de danse de rue, d’où le titre original de “Step up 2- The Streets”. Et Andie semble bien partie pour devenir une délinquente d’un nouveau genre: en effet, avec son “crew”, le 410, elle se livre à des “batailles” de danse qui ont pour cadre les lieux publics. Avant qu’elle ne tourne mal, Tyler, le héros de “Sexy Danse 1”, lui conseille vivement d’intégrer son ancienne école d’art, la MSA,  qui était le théatre du premier volet. Là, Andie va rencontrer Chase, jeune homme rebelle comme elle qui rêve de monter son “crew” et de disputer la compétition ultime des groupes de rue, les Streets.

Donc, je vous le disais, j’ai adoré! Tous les ingrédients sont là pour faire un bon film de filles: une héroïne attachante, un héros super sexy (Robert Hoffmann, mmmmmmmmmmm…..), des chorégraphies aussi surprenantes qu’efficaces, de l’humour et du rythme. Et si le happy end est au rendez-vous, c’est le bonheur absolu! Je n’ai absolument pas vu le temps passer et c’était extrêmement divertissant.

Si vous y aller, vous ne le regretterez pas. Mais soyez indulgent car ce film ne vise pas le public de Godard non plus. Et c’est probablement pour ça qu’il est aussi plaisant!

Mille becs de votre Brunette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *