Stereophonics: pourquoi c’était mieux avant?

Salut bien chers vous!

Qu’on ne se méprenne pas: bien loin de moi l’idée de vouloir critiquer les fantastiques Stereophonics. Je suis une fan de la première heure et je me jette comme une morfalle sur chacunes de leurs nouvelles livraisons. Mais voilà bien le problème: force est de constater que, Stereophonics, c’était rudement mieux avant.

Je maintiens que peu de groupes ont produit des albums de la qualité de « Word gets around », « Performance and cocktails » ou encore « Just Enough Education to Perform ». Et sur scène, ils sont incroyables.

Mais voilà… Depuis quelques albums, force est de constater que le niveau du trio gallois est en perte de vitesse. Moins de mélodies accrocheuses, plus de grosses guitares…. Notez bien, votre Brunette adore les grosses guitares. Mais bon, là… On peine à être convaincu. Kelly Jones et ses comparses misent sur un son plus brut, plus rock n’roll. Alors adieu les « Same size feet », les « Not up to you » et les chaloupés de « Mr Writer ». Tout sonne de manière uniforme.

Bon, c’est vrai, c’est sympa, c’est rock, ça bouge et ça sonne même un peu sixties sur le retour. Mais j’aurais tellement aimé une super bonne chanson, juste une, une comme au bon vieux temps!

En attendant, on se contente de cet album en demi-teinte qui, au fond, n’est pas si mauvais. On aime « Pass the Buck » et « Soldiers make good target » entre autre.

Alors non, vous ne gaspillerez de toute façon pas vos soussous en l’achetant!

Becs de votre Brunette

Ce contenu a été publié dans CD par nouchki, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.

1 réflexion sur « Stereophonics: pourquoi c’était mieux avant? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *