« Tête de nègre » de Daniel Picouly

Voilà un livre qui m’a laissée perplexe. Si je devais le qualifier, je dirais qu’il est intéressant mais vraiment étrange.
Je l’ai reçu en cadeau du service éditorial Librio qui a eu la gentillesse de me l’envoyer avec trois autres livres de leur collection suite à un échange de correspondance concernant mon roman. Et, tout de suite, la quatrième de couverture a piqué au vif ma curiosité.
En effet, « Tête de nègre » de Daniel Picouly est un texte, entre roman et nouvelle, qui a pour décors la Révolution française. A Paris, en 1792, un jeune aristocrate mulâtre aux yeux bleus est guillotiné en place publique. Son père, le marquis d’Anderçon, mandate deux grands Noirs terrifiants pour récupérer sa tête qui a été volée après l’ exécution par le terrible Delorme, son ennemi juré. Armés de pistolets en argent, Ed Cercueil et Fossoyeur Jones vont rouler leur bosse dans les quartiers mal famés de Paris à la recherche du terrible trophée.
Comme je le disais plus haut, ce récit m’a plus intriguée que réellement séduite. Le style de narration, l’humour, le rythme, tout ça m’a beaucoup dérangée. Je ne m’y suis pas du tout retrouvée.
C’est le premier livre de Daniel Picouly que je lis et j’ai bien l’intention de ne pas en rester là pour me faire une idée plus précise de l’auteur.
Le texte de « Tête de nègre » est très court (moins de cent pages), donc ne vous laissez pas décourager par mon avis s’il vous fait envie car il est vite lu et il ne coûte que 2 euros chez Librio en France.
Bonne lecture!

1 réflexion sur « « Tête de nègre » de Daniel Picouly »

  1. tout de même remarqué que ce roman était inspiré de la Reine des Pommes de Chester Himes jusqu’aux noms des principaux protagonistes, Ed cercueil et Fossoyeur ? D’où l’impression d’étrangeté qui en ressort, sans doute…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *