« The Green Hornet » de Michel Gondry

Bon, disons-le carrément: ce Michel Gondry est un génie! Ses films, complétement décalés, me ravissent à chaque fois. Ainsi, lorsque j’ai découvert que ce « Green Hornet », dont les affiches tapissent les murs de Vienne depuis quelques semaines, était son nouveau film, j’ai cessé de penser que c’était un énimème film débile de superhéros. Et, avec force commentaires optimistes et admiratifs sur ce réalisateur, j’ai réussi à trainer l’Homme jusqu’au Haydn Kino pour visionner les aventures du Frelon Vert.
« The Green Hornet » raconte l’histoire de Britt Reid, héritier désabusé d’un colossal empire médiatique, qui, outre profiter de l’immense fortune de son père, ne fait pas grand chose de son temps. Or, à la mort (subite) de celui-ci, Britt se retrouve à la tête du journal que dirigeait son père. Catastrophe ambulante, il ne sait pas vraiment que faire de tout ce pouvoir jusqu’au jour où son chemin croise celui du génial Kato, un ancien employé de son géniteur. Alors que tous deux sont amenés à sauver, presque par hasard, un couple en difficulté, ils décident de renouveler l’expérience en donnant vie au superhéros bientôt surnommé le Frelon Vert. Mais seront-ils à la hauteur de leurs ambitions? Car le milieu du crime s’organise rapidement autour du terrible Chudnofsky pour leur mener la vie dure.
Plein d’humour et d’autodérision, ce film intelligent parvient à remporter le pari de sortir des sentiers battus et des clichés du genre pour nous surprendre à chaque instant. Il est, de plus, formidablement servi par un casting avantageux et inspiré. On rit beaucoup et on ne s’ennuie pas un seul instant!
Je vous le conseille vivement!
Bonne séance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *