Tim Burton et ses merveilles

Je dois bien l’avouer, « Alice au Pays de Merveilles » ne m’a pas laissé un souvenir impérissable de mon enfance. Autant le dire, je ne connaissais pas vraiment l’histoire, à part de vagues images d’un lapin avec une montre à gousset, un chat rayé avec un grand sourire et des soldats en forme de cartes à jouer qui me revenaient par à coup du coin le plus nébuleux de ma mémoire. Aussi fus-je réellement intéressée de savoir que Tim Burton l’avait adapté au cinéma.
Bon, Tim Burton c’est, si vous me permettez une comparaison un peu bancale, comme Björk: soit on crie au génie, soit on déteste. En ce qui me concerne, je déteste Björk, mais j’adore Tim Burton. Cet homme-là est un génie! Et même si je n’ai pas été convaincue par tous ces films (j’ai été assez déçue par « Big Fish »), je suis généralement séduite par la majeur partie de ses oeuvres.
Pour ceux qui, comme moi, ont besoin d’un rattrapage pour l’histoire, voici de quoi vous rafraîchir les idées:
Alice, 19 ans, est sur le point de se marier avec un riche héritier dont elle n’a que faire. Cherchant un moyen de s’évader de la décevante réalité, elle part à la poursuite d’un lapin et tombe dans un trou qui va la projeter tout droit dans le pays de ses rêves. Là, elle découvre qu’elle a un important rôle à jouer pour abolir le règne de l’abominable Reine Rouge.
Je ne vous cacherais pas que j’ai adoré ce film. Les images et les décors sont somptueux, l’histoire ne souffre d’aucun temps mort et surtout la folie douce de Tim Burton enrobe le tout comme un nappé de chocolat sur une tourte: on en reprendrait bien une tranche ou deux! Sans conteste un de ses meilleurs films jusqu’ici!
A voir absolument!

2 réflexions sur « Tim Burton et ses merveilles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *