Vienne et le mystère des toilettes glaciales…..

Attention car aujourd’hui, on va aborder un sujet qui fait peur. Inquiétant. Terrifiant même. Et la question qui se pose, en premier lieu, est la suivante: pourquoi, à Vienne, les toilettes ne sont elles (généralement) pas chauffées? Car j’ai testé: chez nous, chez ma copine Barbidouille, au restaurant, au musée…. Il fait environs 3 degrés aux cabinets, en été mais, surtout, en hiver….
Si le mystère quant à la raison de cet état de fait reste entier (et ne me dites surtout pas que c’est pour des raisons d’économie d’énergie, vous me décevriez), il a néanmoins des conséquences tout à fait fâcheuses. Le point en trois situations:
Situation n°1: C’est la nuit. Vous dormez et, soudain, vous êtes réveillé par votre muscle détrusore qui appuie dangereusement sur votre vessie pour que vous alliez la vider. C’est vrai que vous êtes une princesse et que, comme personne ne l’ignore, les princesses sont des pisseuses. Donc vous vous levez, dans le noir pour ne pas réveiller l’Homme qui dort paisiblement, ne se doutant pas de la terrible épreuve que vous endurez en vous arrachant à votre couette chaude et douillette. Vous allez jusqu’aux WC et là… Il fait 3 degrés. Comme vous ne portez sur vous que votre petite nuisette sexy pour honorer vos bonnes résolutions de la nouvelle année (voir avant-dernier post), votre température corporelle baisse à une allure vertigineuse. Le temps de vous soulager et hop, vous êtes congelée. Et vous chopez une cystite. Fin de la situation numéro 1.
Situation n°2: Vous êtes au restaurant avec l’Homme. Tout se déroule bien. La soirée et délicieuse et les mets que vous dégustez aussi. L’Homme est charmant, prévenant, sexy. Mais, soudain, comme vous avez éclusé quelques verres depuis le début du repas, vous êtes pris d’une envie pressante. Vous vous éclipsez avec grâce et élégance, arguant que vous allez vous repoudrer le nez. Vous vous faites indiquer la direction des toilettes par un serveur prévenant. Et là, le pire vous attend. Il fait 3 degrés au petit coin. Vous chopez une cystite. Bye bye plan sexe torride que vous aviez prévu en fin de soirée. Fin de la situation numéro 2.
Situation n°3: Vous êtes au musée avec une amie. Entre le moment où vous vous êtes extasiée sur une série de monochromes et l’instant où vous avez jaugé d’un air dubitatif les tapis d’Orient en confiant à ladite amie que vous trouvez ça d’un manque de goût sans précédent et qu’en aucun cas vous en voudriez un chez vous, vous passez devant des toilettes. Et là, vous vous rendez compte qu’il serait temps pour vous de vider votre vessie. Vous pénétrez dans les cabinets avec le port de tête d’une altesse royale. Pour constater qu’il y fait 3 degrés. Grand maximum. Vous chopez une cystite et zappez la collection de photos scatos d’un photographe que le prospectus du musée annonce comme « extrêmement prometteur ». Fin de la situation 3.
Donc voilà révélée au grand jour la tragédie que vivent, au jour le jour, les quelques presque deux millions d’habitants de la ville de Vienne. C’est terrible, je vous le concède. Et on peut d’ores et déjà se questionner, à la lumière de ces explications sur le nombre d’infections urinaires qu’ont traité les médecins viennois en 2010? Hein? Je vous le demande, moi!

3 réflexions sur « Vienne et le mystère des toilettes glaciales….. »

  1. J’ai une solution pour la première situation, la lunette WC chauffante cela évitera pour le moins à ton siège d’avoir froid et d’éviter une cystite…c’est pas une idée géniale ca…
    pour le reste je pense que tu dois regarder le sketch de titeuf sur les toilettes des filles cela expliquera bcp de choses et surtout aux garçons…

  2. @genevoiraleuz: bonne idée! Je vais proposer ça à mon proprio! Je suis sûre qu’il va adooooore!
    @ Planète: c’est des toilettes de princesse, c’est pour ça!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *