Wall-E, touché par la grâce!

Coucouc à tous!

Désolée pour ceux qui m’ont fait remarquer que je me fais rare ces derniers temps sur mes deux blogs, mais certains savent pourquoi… Enfin, bref, je continue tout de même à poster dès que je peux.

Hier, donc, avec ma copine la Saucisse, on est allées voir « Wall-E ». Et c’est vrai qu’on avait tout de même pas mal d’attentes par rapport à ce film car, outre le fait qu’il aie été ensencé par la critique, on était toutes les deux des fans du genre. De plus, il est également vérifié que les Studios Pixar ne déçoivent jamais leur public.

C’est donc avec beaucoup d’impatience que nous avons investi la salle obscure qui projetait « Wall-E » hier après-midi. Mais, avant de vous en dire plus, un petit rappel du sujet s’impose:

Dans un futur lointain mais fort plausible, les Humains ont déserté la planète Terre, devenue une immense poubelle. Dans ce décors post-apocalyptique vit Wall-E, un petit robot chargé de compacter la masse infinie des déchets. Wall-E est travailleur, rêveur et solitaire. Son unique ami est un cafard, seule autre entité vivante dans ce no-man’s land qu’est son existence. Mais Wall-E est curieux, intelligent et un brin facétieux. C’est ainsi que lorsqu’un vaisseau arrive de l’espace, il s’y intéresse immédiatement. C’est alors qu’il rencontre Eve, robot à la pointe de la technologie, immaculé et… quelque peu dangereux. Pour Wall-E, c’est le coupn de foudre. Mais la romance improbable de ces deux êtres si différents va être bien vite interrompue…

Bon, je ne vous ferai pas languir plus longtemps: « Wall-E » est un pur chef d’oeuvre. Petit bijou d’humanité porté par deux robots, fable terrifiante sur le futur de l’espèce humaine, dont le réalisme pessimiste fait froid dans le dos. Au delà du divertissement, ce conte post-moderne interroge et pose les jalons d’une réflexion salutaire. Les images y sont d’une qualité exceptionnelle, les personnages nous émoeuvent jusqu’aux larmes et le scénario est intelligent. Tout cela fait de ce film une pure merveille. Il est étonnant de constater à quel point, sans aucune parole et juste avec quelques bip-bip, Wall-E et Eve parviennent à transmettre des émotions intenses.

En résumé, c’est un film à ne manquer sous aucun prétexte, ne serais-ce que pour sa leçon de vie…

Becs et bon film.

Votre Princesse Brunette

PS: Bientôt Madagascar 2! On se réjouit!

1 réflexion sur « Wall-E, touché par la grâce! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *