« La petite fille de ses rêves » de Donna Leon

72106238Intéressant personnage que ce commissaire Brunetti. Un héros à l’échelle humaine, en fait.   Glissant au fil des pages d’un roman que j’ai tout d’abord trouvé trop statique, je m’aperçois à la seconde lecture qu’il est une vraie bouffée d’air frais. Un personnage sensible et attachant.

Mais commençons par le commencement. Je n’avais jamais lu de Donna Leon auparavant (bien qu’on me l’ait chaudement recommandé). J’ai donc voulu commencer par une des enquêtes de son célèbre commissaire, personnage phare de son oeuvre. Mon choix s’est donc arrêté sur un livre sorti en format poche, « La petite fille de ses rêves ».

Ce roman, qui se passe à Venise, comme presque toutes les aventures de Brunetti, raconte comment celui-ci découvre le corps d’une enfant de onze ans flottant dans le Grand Canal. Elle est blonde et virginale pourtant on retrouve une alliance en or dans son vagin et une montre dans sa culotte. La petite fille va hanter l’esprit de Brunetti plus l’enquête avance et plonger le commissaire dans le milieu des Roms qui vivent aux abords de la ville.

J’ai commencé ce roman un peu avant d’aller à Venise et il m’a profondément ennuyée, à tel point que je l’ai laissé tomber avant la page 100. Et puis, au retour de notre voyage dans la cité des Doges, j’ai eu envie de le reprendre. Et là, ça a été la révélation: j’ai glissé avec un bonheur immodéré au fil des pages, comme les gondoles vénitiennes flottent sur les canaux de la Sérénissime: avec aisance, nostalgie et une certaine reconnaissance pour l’auteur de me faire revivre ce voyage au gré des pas de Brunetti. J’ai aimé le côté humain et tranquille de ces personnages qui semblent se balancer au fil du temps. Rien ne presse. Prendre le temps de vivre et de respirer l’air vénitien. Saisir l’occasion de se remplir de la splendeur de la ville qui est un personnage à part entière. Et puis ce réalisme désabusé quand à la situation politico-sociale en Italie….

Un très beau roman, bien écrit, apaisant. De ceux qui donnent envie de poursuivre dans la découverte de leur auteur, assurément!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *