« Magic in the Moonlight », un film de Woody Allen

MV5BMTQ3NDY5NjIwN15BMl5BanBnXkFtZTgwNjQ2ODkxMjE@._V1_SX640_SY720_

Voilà réellement un petit bijou de cinéma! En effet, le dernier film de Woody Allen est plein de rebondissements et de surprises et c’est un pur moment de bonheur.

1928: L’histoire est celle de Stanley, un grand prestidigitateur qui se fait passer pour un magicien chinois mais qui est en fait on ne peut plus anglais. A la fin d’un de ses spectacles, couronnés de succès, son ami Howard vient réclamer son aide pour démasquer une jeune médium qu’il pense être une impostrice et une croqueuse de diamants. Ainsi, voilà Stanley (un brillant Colin Firth), sur la Côte d’Azur, invité par la riche famille qui héberge également Sophie Baker, ladite voyante. Mais, à peine arrivé, Stanley doit bien avouer que la jeune Sophie possède des dons extrêmement troublants. Est-elle vraiment ce qu’elle prétend être? Stanley va s’évertuer à prouver le contraire.

Quoi qu’il en soit, on ne voit pas le temps passer en regardant ce film entraînant, subtile, insouciant et plein de suspense. Avec toujours le petit côté décalé de Woody Allen et juste un brin de magie, la recette fait une nouvelle fois des miracles. A tel point qu’il fait incontestablement partie de mes films préférés de Woody Allen. Et si on ajoute l’esthétisme fou de l’oeuvre et une bande son fantastique, alors je suis persuadée qu’il saura faire l’unanimité.

Un très beau film.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *