Pourquoi au cinéma c’est mal imité et autres réflexions profondes sur le septième art…..

Coucouc à vous mes p’tits canards laqués!
J’étais, l’autre jour, au cinéma avec l’Homme (car oui, figurez-vous qu’il m’arrive, entre autre, de fréquenter les salles obscures à raison de presque une fois par semaine, mais ça, vous vous en fichez et vous avez raison car ça n’a pas de réelle valeur narrative pour le sujet qui nous occupe!). Et donc, nous étions allés voir « Anges et Démons » avec le platissime Tom Hanks. C’est alors que le film venait à peine de commencer (il s’agissait de la séquence qui se passe au CERN), voilà-ti pas que l’Homme me glisse sur un ton agacé: « C’est nul ce bout sur le CERN. C’est mal imité! Ils peuvent pas faire ça comme ça! ».
Oui, car l’Homme est physicien. Bon.
Petit retour en arrière: Nous étions, il y a environs deux semaines en arrière, en pleine projection de « Millenium ». C’est au cours d’une séquence où l’on voit Lizbeth hacker l’ordinateur de Mickael Blomkvist que l’Homme intervient: « C’est mal imité! C’est pas comme ça qu’on fait pour pirater un ordinateur! »
Oui, car l’Homme est aussi un dieu de l’informatique….
Et là, je me suis fait la réflexion suivante:
Est-ce que moi, qui suis infirmière, je fais un commentaire sur la qualité du massage cardiaque prodigué au cardinal Baggia, par exemple?
Non. Parce que je SAIS. Je sais qu’au cinéma, c’est mal imité. C’est comme ça depuis la nuit des temps, depuis l’époque où les gens venaient voir des films pourris en noir et blanc dans les salles obscures avec des crimes qui faisaient pas peur et du sang qui gicle partout. Depuis qu’ils ont montré King Kong qui escalade l’Empire State. Depuis que j’ai vu le making-of de « Titanic » où ils balançaient des seaux d’eau sur une maquette de bateau…. (Oh! Désillusion!!!)
Mais, finalement, c’est assez chic que le cinéma soit mal imité. Parce que je voudrais pas vivre dans le monde de « Saw ». Parce que Ethan Hawke n’est pas réellement amoureux de Julie Delpy, contrairement à ce que proclame mon film-culte « Before Sunrise ». Parce qu’on va pas (pour l’instant du moins), finir en poussières cosmique comme dans « Terminator ».
Alors, le cinéma, c’est mal imité mais c’est tant mieux! Oui, Monsieur! Oui, Madame!
Là, s’arrêteront pour aujourd’hui du moins, mes réflexions profondes sur le septième art…. Je vous retrouve bientôt. En attendant, et si on se faisait une toile? Y a Star Trek qui a l’air pas mal….
A tout bientôt mes p’tits chats!
Becs de Princesse Brunette

1 réflexion sur « Pourquoi au cinéma c’est mal imité et autres réflexions profondes sur le septième art….. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *